18h50 franceinfo, France info

Covid-19 : Olivier Véran "est un menteur qui a peur pour sa santé politique", accuse Stéphane Ravier, sénateur du Rassemblement national

"Les chiffres sont là, les médecins confirment qu'il y a une décrue, une amélioration de la situation", affirme l'élu des Bouches-du-Rhône.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Stéphane Ravier, sénateur RN des Bouches-du-Rhône.
Stéphane Ravier, sénateur RN des Bouches-du-Rhône. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Selon Stéphane Ravier, sénateur Rassemblement national des Bouches-du-Rhône, le ministre de la Santé, dans sa gestion de l'épidémie de Covid-19, est "constamment en décalage, en retard, ça donne des situations cacophoniques"."Monsieur Véran est un menteur" qui "a peur pour sa santé politique", lâche sur franceinfo, jeudi 1er octobre, le président du groupe RN au conseil municipal de Marseille.

À Marseille, c'est un véritable assassinat économique auquel s'est livré le ministre de la Santé, nombreux sont les bars et restaurants qui ne s'en relèveront pas.

Stéphane Ravier

à franceinfo

Stéphane Ravier affirme qu'Olivier Véran est "enfermé dans ses certitudes". "Les chiffres sont là, les médecins confirment qu'il y a une décrue, une amélioration de la situation", défend le sénateur RN.  D'après lui, le recul de l'épidémie de coronavirus n'est pas lié aux mesures gouvernementales. "La situation s'améliorait déjà, les Marseillais savent aussi se discipliner, ils ne sont pas uniquement des frondeurs."

>> Covid-19 : les Français prêts à accepter de nouvelles restrictions mais divisés sur la fermeture des bars et restaurants, selon notre sondage


L'élu du Rassemblement national livre une analyse assassine de la politique du ministre de la Santé : "Ce qu'il ne veut pas c'est être convoqué devant la Cour de justice de la République, il a peur pour sa santé politique, monsieur Véran ! (…) Je crois que monsieur Véran est plus préoccupé par sa propre personne que par la santé des Français. Aujourd'hui, il n'ouvre plus le parapluie, il ouvre le parajudiciaire. Il interdit, il ferme, contre toutes les réalités du terrain", juge-t-il. 

Les maires "ont tenu le pays à bout de bras"


Stéphane Ravier va plus loin dans la critique, accusant le ministre de la Santé de mentir. "Monsieur Véran ment lorsqu'il affirme qu'il a consulté les élus locaux, il n'a consulté aucun élu et a pris sa décision seul (…) Madame Rubirola, la maire de Marseille a été interrogée hier [mercredi 30 septembre], et pourtant la fermeture des bars date d'il y a quatre ou cinq jours. Il n'a consulté personne. S'il avait interrogé les élus au lieu de les mettre devant le fait accompli, nous n'en serions pas là."

L'élu marseillais demande que l'Etat "consulte le pays réel, qu'il consulte les maires au lieu de les mettre dans la difficulté". Pour Stéphane Ravier les maires ont au deuxième trimestre "tenu le pays à bout de bras" en prenant des initiatives "pour protéger les enfants dans les écoles, pour protéger les agents, pour protéger les personnes âgées, en faisant livrer des médicaments, en faisant livrer des plateaux-repas. Sans les maires, poursuit le sénateur RN, le pays se serait écroulé, je pensais que le gouvernement en prendrait compte, manifestement j'ai été naïf parce qu'il continue à les ignorer."

Stéphane Ravier, sénateur RN des Bouches-du-Rhône.
Stéphane Ravier, sénateur RN des Bouches-du-Rhône. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)