18h50 franceinfo, France info

Coronavirus : la réunion avec Edouard Philippe "était nécessaire parce que chacun a des responsabilités", dit le député LR Damien Abad

Invité du 18h50 de franceinfo, le député LR Damien Abad a expliqué qu'il n'y avait que "2 000 chambres d'isolement sur le territoire national. Quand on sait que nos hôpitaux sont engorgés, le risque c'est l'engorgement de ces urgences".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Damien Abad, député Les Républicains, était l\'invité du 18h50 de franceinfo.
Damien Abad, député Les Républicains, était l'invité du 18h50 de franceinfo. (FRANCEINFO)

Le Premier ministre a reçu ce jeudi les chefs de partis représentés au Parlement, les présidents de groupes parlementaires et les présidents de l'Assemblée nationale et du Sénat au sujet du coronavirus. "Cette réunion était nécessaire parce que chacun a des responsabilités", a réagi sur franceinfo Damien Abad, président du groupe Les Républicains de l’Assemblée nationale, député de l’Ain.

"On ne doit pas céder à la panique, mais on doit avoir un degré d'information satisfaisant et une transparence absolue sur ce sujet de santé et de sécurité sanitaire. Le principe de précaution doit s'appliquer partout et de manière uniforme sur le territoire."

"Le risque c'est l'engorgement de ces urgences"

Damien Abad "souhaite une union nationale" et a regretté que Marine Le Pen se soit "prêtée, comme d'habitude, à des polémiques stériles et à des petites phrases. C'est un sujet de responsabilité politique."

Face au développement de l'épidémie de coronavirus, Damien Abad reconnait avoir des interrogations. "Quelle est la capacité d'accueil des hôpitaux de proximité, quels sont les lits disponibles ? Simplement 2 000 chambres d'isolement (réservés aux patients contaminés) sont disponibles sur le territoire national. Quand on sait que nos hôpitaux sont engorgés, nos services des urgences saturés, et que la seule solution pour ceux qui ont des symptômes c'est de faire le 15, le risque c'est l'engorgement de ces urgences", a expliqué Damien Abad.

Certaines pharmacies commencent à être en rupture de masques, mais cela n'inquiète pas Damien Abad. "Il n'y a pas forcément la culture française du masque. C'est d'abord nécessaire et indispensable pour le personnel hospitalier qui est en contact avec les malades. Ensuite, il y a le masque de protection pour les Français."

Damien Abad propose un dépistage dans les aéroports

Le gouvernement s'est "engagé à déstocker 15 millions de masques". Pour le président du groupe LR, "le masque n'est pas efficace en soi. Il faudrait que 60% de la population française porte le masque pour que ce soit quelque chose d'efficace."

Le gouvernement va prendre plusieurs mesures pour éviter la propagation de l'épidémie. Damien Abad a proposé "un dépistage, par prise de température, dans les aéroports".

On a demandé des mesures qui ne soient pas désordonnées. Un protocole commun à l'ensemble des maires. Il faut aussi un pilotage européen. Il faut suivre les recommandations de l’Organisation mondiale de la Santé.

Damien Abad

Les élections municipales "ne seront pas reportées", a confirmé Damien Abad.

RADIO FRANCE

Damien Abad, député Les Républicains, était l\'invité du 18h50 de franceinfo.
Damien Abad, député Les Républicains, était l'invité du 18h50 de franceinfo. (FRANCEINFO)