18h50 franceinfo, France info

Convention citoyenne sur le climat : "Une belle innovation démocratique" pour Julien Bayou qui "attend du concret"

Le secrétaire national d'Europe Écologie Les Verts (EELV) se dit sur franceinfo "extrêmement confiant" car "on sait qu'il sort de ces moments du bon sens écolo".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Julien Bayou, invité de franceinfo le 18 juin 2020.
Julien Bayou, invité de franceinfo le 18 juin 2020. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

La Convention citoyenne sur le climat doit soumettre au vote de ses 150 membres, 150 propositions pour réduire les émissions de gaz à effet de serre en respectant la justice sociale. Le vote se déroulera le week-end prochain. "On attend du concret", a affirmé jeudi 18 juin sur franceinfo Julien Bayou, le secrétaire national d'EELV, ajoutant que "c'est une belle innovation démocratique". Il se dit "extrêmement confiant" car "on sait qu'il sort de ces moments du bon sens écolo". Julien Bayou imagine "pouvoir soutenir pleinement les propositions" de la Convention. Mais si "l'innovation est bonne", Julien Bayou estime que, "pour Macron, il ne faut pas être dupe, c'était aussi de gagner du temps."

Prendre "le virage écolo"

Le secrétaire national d'ELLV espère notamment que "la rénovation thermique des logements" fera partie des propositions retenues. "C'est une vieille demande des associations écologiques et de logement, notamment la Fondation Abbé-Pierre", ajoute-t-il, estimant qu'Emmanuel Macron "n'a rien fait" depuis 2017. Son programme, "c'était rénover la moitié des passoires énergétiques, donc celles où vous consommez énormément, où vous chauffez les pigeons. En fait, il y en a huit millions en France. Rénover la moitié, c'était conséquent. C'était quatre millions. Et il disait, il ne faut pas de reste à charge". Au bout du compte, le chef de l'Etat n'a "rien fait".

Avec Macron, c'est toujours ça. Ce sont des grands discours. C'est super, mais sur le papier, ça n'avance pas, voire ça recule.

Julien Bayou

à franceinfo

Julien Bayou attend de la Convention citoyenne sur le climat qu'elle dise "allons-y. On doit prendre le virage écolo. On doit prendre le virage de la transition écologique dans la justice sociale". La transition est "un moyen de relance, de relocalisation et de création d'emploi", martèle le secrétaire national d'EELV. "Si ça avance, on soutient. Il ne faut pas tergiverser. L'enjeu, c'est d'embrasser pleinement la transition écolo dans la justice sociale."

Des "coalitions anti-climat" aux municipales

Julien Bayou en profite pour faire remarquer que ces orientations sont dans les programmes "des maires ou des candidats écologistes" aux municipales, "comme à Lyon, à Lille, à Strasbourg, à Grenoble". Pour ces élections, les écologistes restent "déterminés". Ils entendent "convaincre". Julien Bayou dénonce "une forte polarisation" du scrutin, notamment à Lyon avec "des candidats qui, dès le premier tour" jouaient à "qui étaient le plus vert". Avec "le score historique à Lyon et ailleurs" des écologistes, "des sortes de coalitions anti-climat" se sont montées, avec "LREM qui choisit de s'allier avec la droite dure à Lyon, à Bordeaux, à Strasbourg, à Tours".

Pour Julien Bayou, "les électeurs de Macron, qui ont peut-être cru à l'élan de 2017, notamment sur l'aspect écolo, doivent être déboussolés. Et moi, je leur dis, le vote utile, c'est le vote écolo". "Les consciences bougent, les idées fusent comme jamais", s'enthousiasme le secrétaire national EELV.

Julien Bayou, invité de franceinfo le 18 juin 2020.
Julien Bayou, invité de franceinfo le 18 juin 2020. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)