18h50 franceinfo, France info

Conseillers techniques et sportifs : "Il est hors de question de supprimer ces postes", déclare Roxana Maracineanu

La ministre des Sports Roxana Maracineanu est revenue, mardi soir pour franceinfo, sur le sort des 1 600 conseillers techniques et sportifs et les entraîneurs qui pourraient être pris en charge par les fédérations, progressivement d’ici 2025.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Roxana Maracineanu, ministre des Sports, le 9 avril 2019.
Roxana Maracineanu, ministre des Sports, le 9 avril 2019. (RADIO FRANCE / FRANCEINFO)

L'association des Directeurs techniques nationaux se dit très inquiète après la publication dans la presse d'un document de travail du ministère des Sports concernant l'avenir des cadres techniques. Les 1 600 conseillers techniques et sportifs et les entraîneurs pourraient être pris en charge par les fédérations, progressivement d’ici 2025.

"On a envie qu'ils deviennent des cadres au service des fédérations, il est hors de question de supprimer ces postes", a expliqué, mardi 9 avril sur franceinfo, Roxana Maracineanu. La ministre des Sports a indiqué que "ces gens-là vont rester dans le même métier qu'ils font aujourd'hui, mais ils vont être payés par les fédérations avec une compensation de la part du ministère des Sports".

Les fédérations à l'étranger sont très surprises de découvrir qu'en France on a 1 600 personnes payées par l'Etat, mises à disposition des fédérations gratuitement.

Roxana Maracineanu

à franceinfo

La réforme engagée par la ministre des Sports "c'est pour aller vers une plus grande autonomie des fédérations, plus grande responsabilité sur le plan sportif et sur le plan de développement des politiques sportives". Patrick Kanner, chef de file des sénateurs socialistes accuse Roxana Maracineanu d'être la fossoyeur du sport en France. Selon lui, ses budgets sont en baisse. "C'est un peu une attaque politicienne dans le mauvais sens du mot, mensongère et facile à faire", a répondu la ministre sur franceinfo.

Patrick Kanner était ministre de la Ville, il avait un secrétariat d'Etat aux Sports, et "sur les quatre années où il a été dans cette position le budget des Sports a baissé de 10%. Derrière, avec la candidature des Jeux en 2017-2018 il était de bon ton de gonfler les chiffres. Maintenant, il faut être capable de se rapprocher de la réalité", a expliqué Roxana Maracineanu. "Notre budget de manière générale était sincère pour cette année 2018, on a découvert des lignes gonflées jusqu'à 10 fois par rapport aux dépenses réelles." Il ne s'agit pas de budget truqués, mais "où on disait qu'on avait besoin d'argent et finalement il n'était pas utilisé." La ministre reconnaît que "facialement on voit une baisse, mais dans la réalité [elle a] réussi à dégager 55 millions de mesures nouvelles".

Roxana Maracineanu, ministre des Sports, le 9 avril 2019.
Roxana Maracineanu, ministre des Sports, le 9 avril 2019. (RADIO FRANCE / FRANCEINFO)