Allocution d'Emmanuel Macron : "Il faut qu'il reconnaisse qu'il y a un problème quand LREM ne choisit pas de faire face à l'extrême droite", demande le député EELV Julien Bayou

écouter (7min)

Le député EELV de Paris, Julien Bayou, espérait qu'Emmanuel Macron ferait référence à la percée du Rassemblement national aux législatives lors de son allocution.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le secrétaire national d'Europe Écologie - Les Verts, Julien Bayou, lors de sa rencontre avec Emmanuel Macron à l'Elysée, le 22 juin 2022. (GONZALO FUENTES / POOL)

"Il faut qu'il reconnaisse qu'il y a un problème quand La République en marche ne choisit pas de faire face à l'extrême droite", partageait le secrétaire national d'Europe Ecologie-Les Verts, ce jeudi 22 juin sur franceinfo, en amont de l'allocution d'Emmanuel Macron prévue à 20 heures. "Il porte une lourde responsabilité en ayant favorisé l'abstention en enjambant ces élections et en refusant de choisir" entre la NUPES et le RN lors des seconds tours qui ont opposé les deux formations dans certaines circonscriptions.

"Je suis surpris par le ton assez léger avec lequel le président aborde la situation", déclarait alors Julien Bayou qui a été consulté par Emmanuel Macron comme tous les autres chefs de parti. "Ce n'est pas anodin, on a 90 députés d'extrême droite à l'Assemblée nationale, la Première ministre Elisabeth Borne a été maintenue et elle n'a toujours pas exprimé sa feuille de route. Il faut qu'elle sollicite un vote de confiance des députés." Le secrétaire national d'EELV estimait en outre qu'"il n'y a pas lieu de mettre en place un gouvernement d'union nationale".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.