Culture : "Je me mets la pression pour faire plaisir à mes lecteurs", confie Valérie Perrin

Publié Mis à jour
Culture : "Je me mets la pression pour faire plaisir à mes lecteurs", confie Valérie Perrin
FRANCEINFO
Article rédigé par
P. Loison - franceinfo
France Télévisions

Lue dans plus de 33 langues et fort de ses millions d’exemplaires vendus, la romancière Valérie Perrin était l’invitée culture du 23h. 

Dans ses romans, Valérie Perrin fait la part belle à ces personnes que l’on ne remarque pas à l’image de Justine l’aide-soignante dans Les Oubliés du dimanche ou de Violette, la garde-cimetière : "Je pense que j’ai 50 % d’imaginaire, d’invention et 50% d’observation sur ce qui se passe autour de moi et sur les gens que je croise tous les jours." 

Son roman Changer l’eau des fleurs sortie en 2018 s’est écoulé à plus d’un million d’exemplaires et a fait récemment l’objet d’une adaptation au théâtre. "Ils ont résumé mon gros pavé en 1h10, c’est un bijou, c’est un chef d’œuvre", raconte l’auteure avant d’évoquer une future adaptation sur grand écran. 

L’ADN Valérie Perrin

Sorti en 2021, son dernier roman Trois occupe les classements des livres de l’année et vient de paraître en poche. Avec son "côté polar assumé" cet ouvrage nous plonge dans le monde de l’adolescence et sur les illusions et désillusions sur la vie avec l’histoire de trois amis d’enfance étalée sur 30 ans. 

"Je me mets la pression pour faire plaisir à mes lecteurs. J’essaye de proposer quelque chose de différent, mais comme le dit ma fille, elle me dit : « il y a le même ADN dans tous tes romans »", confie Valérie Perrin dont le prochain roman est encore "en gestation".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.