:l'éco, France info

VIDEO. Selon Bertrand Altmayer, 500 voitures électriques circuleront en Ile de France au 1er trimestre de 2019

Invité de Stéphane Dépinoy dans ":L'éco", Bertrand Altmayer, directeur général de Marcel, parle du lancement de l'offre de VTC éléctrique en Ile de France.

franceinfo

"Les clients veulent se déplacer de manière économique, de manière écologique et avec des chauffeurs qui sont heureux de travailler avec nous. C'est ce qu'on a fait en lançant ces 100 véhicules électriques" déclare Bertrand Altmayer, directeur général des VTC Marcel. "L'idée c'est de révolutionner la mobilité. Elle se doit d'être propre et pérenne en prenant en compte la rentabilité du chauffeur et les besoins des clients. Un chauffeur dépense 50% de moins sur son véhicule et son carburant, Marcel est 20% moins cher que les autres services. Un chauffeur est donc 20 à 30% plus rentable en utilisant cette gamme."

La société de VTC Marcel a été rachetée en 2017 par Renault. Le groupe automobile a proposé le modèle Zoé pour développer l'électrique dans la flotte de voitures : "Cela nous permet d'accélérer le lancement de cette gamme. Aujourd'hui on a 100 véhicules éléctriques en Ile de France. Au premier trimestre de 2019, on en aura 500." La question de l'AFP : "Marcel lance une offre 100% électrique avec 100 Renault Zoé, pourquoi ne pas électrifier l’ensemble de la flotte de voitures pour se démarquer des concurrents ?" Bertrand Altmayer répond : "C'est un rêve aujourd'hui. La réalité c'est qu'aujoud'hui, on a une citadine qui est capable de se déplacer dans le centre de Paris et la petite couronne. Il n'y a pas encore de Berline avec une autonomie suffisante pour aller jusqu'aux gares et aéroports. On va tendre vers un service 100% éléctrifié."

Sur 2000 véhicules, 100 sont éléctrifiés. Sur ces voitures, des capteurs de particules fines ont été installées : "On a un regard très bienveillant de la Mairie de Paris. Pour leur rendre, on a décidé d'installer des capteurs sur les véhicules pour capter des particules fines qui sont dans Paris. L'idée est de cartographier la pollution locale en particule fine pour pouvoir aider à résoudre un maximum de ces problèmes."

L'éléctrique diminue t-il le coût du service ? "Sur la facture finale, on sera parmi les solutions les moins chers du marché à partir de 5€. On a une offre de lancement sur les 15 prochains jours à 5€ pour tous les trajets. On sera le service le plus abordable et sans évolution de prix en fonction du jour et de la demande. On a un tarif fixe et transparent" explique Bertrand Altmayer. 

L'interview s'est achevée avec "Je dis aime" de M.