:l'éco, France info

VIDEO. Christian Rémésy : "La nutriécologie c’est essayer de gérer la santé humaine et l’environnement par l’alimentation"

a revoir

Présenté parStéphane Depinoy

Diffusé le 06/03/2020Durée : 00h7

Christian Rémésy, nutritionniste, explique le concept de « nutriécologie ». "C’est se nourrir avec de vrais aliments, produits dans des conditions naturelles. Essayer de gérer la santé humaine et l’environnement par l’alimentation."

Christian Rémésy dénonce notre régime trop carné. "Cette consommation excessive de produits carnés appelle une agriculture très productiviste, qui n’est pas bonne pour notre santé. On a une alimentation qui n’est pas suffisamment riche en produits végétaux dans l’ensemble."

Le nutritionniste appelle également à réhabiliter les féculents : "C’est un combat très important, parce qu’on a dévalorisé les féculents au profit des produits ultra-transformés. Parce que les féculents n’ont pas un intérêt économique majeur, donc l’industrie avait tout intérêt à développer à la place des produits ultra-transformés."

Quel avenir pour les éleveurs dans une société où la nutriécologie s'impose ? "Il faut arrêter les élevages industriels, baisser la production de viande par ces élevages, et la répartir au niveau fermier, de façon à créer des emplois. Les élevages industriels détruisent des emplois parce qu’on concentre la production, donc il faut répartir ces élevages, et aboutir à des produits de qualité."

Christian Rémésy se définit comme "éco-végétarien". "Je suis fils de paysan, je mange un peu de viande. Je n’aime pas le terme "flexitarien", qui ne veut pas dire grand-chose. Tandis qu’éco-végétarien, c’est être conscient qu’il faut se nourrir en harmonie avec la nature. La consommation de produits animaux, elle fait partie de l’histoire de l’humanité."

À propos de la Politique agricole commune (PAC) : "La PAC reste trop centrée sur des grosses fermes, des surfaces agricoles, alors qu’il faudrait une évaluation complètement différente des activités agricoles, sur des bases sociale, écologique et d’équilibre nutritionnel."

Pour Christian Rémésy, "le modèle agricole, productiviste, tel qu’il est, a vécu". "Il faut faire la synthèse entre agriculture bio, agro-écologie et nutriécologie. L’industrie écologique apporte des informations sur ce qu’on doit produire à la fois pour la santé de l’homme et de la planète. Donc il faut que l’agriculture se fixe des objectifs, de satisfaire à la fois les besoins nutritionnels, de ne pas altérer le climat, de ne pas effondrer la biodiversité. Les missions de l’agriculture sont devenues complexes et importantes."

L'interview s'est achevée en musique avec « Que la montagne est belle » de Jean Ferrat.

data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==