:l'éco, France info

Fabien Guimbretière (FGA-CFDT) : "La CFDT vient à la rescousse de la stratégie d'entreprise de Danone et pas d'une personne en particulier"

a revoir

Présenté parJean-Paul Chapel

Diffusé le 24/02/2021Durée : 00h6

Scène peu commune dans le monde de l'entreprise. Le PDG de Danone, Emmanuel Faber, est soutenu par trois syndicats dont la CFDT face à des fonds activistes, actionnaires du groupe. "La CFDT vient à la rescousse d'une entreprise, d'une stratégie d'entreprise, d'une gouvernance et pas d'une personne en particulier, met au clair Fabien Guimbretière. Danone,depuis une cinquantaine d'années, s'est fixé des objectifs économiques et sociaux. Les gouvernances successives ont démontré qu'une entreprise pouvait être performante socialement et économiquement tout en faisant de Danone l'un des fleurons de l'industrie agroalimentaire française. C'est ce que soutient la CFDT." 

Artisan Partners, actionnaire majoritaire du groupe avec 3% du capital, "réclame toujours plus de rentabilité" selon le syndicaliste. Il rappelle dans le même temps que "dans les objectifs fixés par Danone, il y a un partage des bénéfices à faire  pour continuer à mettre en oeuvre la politique sociale et économique de l'entreprise". Pour Fabien Guimbretière, les résultats annuels en baisse ne justifient pas un changement de stratégie. "Beaucoup d'entreprises de l'agroalimentaire se satisferaient pleinement d'une marge opérationnelle à 14 %." Il poursuit : " Il y a un effet conjoncturel. Mais si l'on regarde sur les cinq dernières années, les résultats de Danone sont sensiblement les mêmes que les grosses industries agroalimentaires." 

Il ne souhaite pas rentrer dans le débat de savoir s'il faut ou non dissocier les rôles de président et de directeur général. "Ce qui nous importe c'est que, si des changements devaient arriver à la tête du conseil d'administration, les successeurs conduisent avec la même conviction cette politique de Danone que nous soutenons " Une politique qui n'a pas empêché l'annonce d'un plan de restructuration à l'automne 2020 avec 2 000 postes concernés dans le monde. "Je ne suis pas venu vous dire que tout va bien dans le meilleur des mondes chez Danone. Il y a des problèmes comme dans toutes les entreprises. Le plan de restructuration n'arrive sans doute pas au bon moment au regard de la crise que l'on vient de traverser."

data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==