:l'éco, France info

Philippe Knoche (Orano) : "Le nucléaire émet aussi peu de CO2 que l’éolien"

a revoir

Présenté parJean-Paul Chapel

Diffusé le 20/10/2021Durée : 00h5

En France, 71 % de la production d’électricité provient du nucléaire. D’après le sondage Les Français et le nucléaire : connaissances et perceptions, 50 % des personnes interrogées considèrent que le nucléaire est un atout. Philippe Knoche, directeur général d’Orano et invité de Jean-Paul Chapel, présente les résultats. Il souligne par exemple "une division par deux en deux ans du nombre de personnes qui ont un avis négatif sur le nucléaire." Des chiffres qui s’expliqueraient en partie par la perception que la filière contribue à la souveraineté énergétique du pays. "Le coût de l’électricité en France est inférieur à la moyenne européenne et 40 % de moins qu’une électricité en Allemagne pour un particulier," poursuit Philippe Knoche.

Parmi les principaux handicaps perçus par les Français, la production de déchets non-recyclables reste la première préoccupation (59 %), suivie par le vieillissement des installations nucléaires françaises (55 %) et le risque d’accident (52 %). Les déchets issus de la filière nucléaire peuvent rester radioactifs pendant des centaines de milliers, ou même des millions d’années. Philippe Knoche nuance l’échelle du problème : cela représente un peu plus que "un grain de riz" pour un Français par an. "C’est une quantité très limitée," affirme-t-il. "Nous, on travaille à limiter la durée de vie de ces déchets. 96 % de ce qui sort d’une centrale nucléaire est recyclable."

"Le nucléaire, c’est 12 grammes de CO2 par kilowattheure, aussi peu que l’éolien," déclare le directeur général d’Orano. Une énergie placée au cœur des efforts de transition énergétique. "8 grandes puissances sur 10 annoncent des plans de développement du nucléaire," ajoute-t-il. Le plan France 2030 prévoit par exemple 1 milliard d’euros pour la filière d’ici 2026. Une part des investissements sera consacrée aux réacteurs miniatures, les SMR. "Avoir plusieurs produits pour répondre à des besoins différents, c’est toujours important," commente Philippe Knoche. 

Retrouvez le sondage et sa méthodologie avec ce lien : https://www.orano.group/fr/presse/dossiers-de-presse/les-francais-et-le-nucleaire-2021

data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==