:l'éco, France info

VIDEO. Selon Aline Gubri, il faut privilégier le biologique pour les poireaux, laitues et cerises.

a revoir

Présenté parJean-Paul Chapel

Diffusé le 14/01/2020Durée : 00h6

Un quart des émission de gaz à effet de serre des français vient de leur alimentation : "C'est assez surprenant. C'est plus que le logement par exemple. C'est dû à tous les gazs à effet de serre qui sont nécessaires pour certains aliments. Par exemple, la viande rouge : pour un kilo de viande rouge c'est 26 kilos d'équivalent CO2 qui sont générés principalement par la vache en elle-même mais aussi par les céréales qu'il a fallu produire et acheminer pour la nourrir pour qu'elle ne donne qu'un seul kilo de viande" déclare Aline Gubri.

On consomme de plus en plus d'aliments qui viennent de l'autre bout de la planète : "C'est à nous de regarder les étiquettes. Pour les fruits et légumes, la provenance est toujours indiquée. Il faut pas chercher le local de votre région en particulier. Pour tous vos aliments, ce ne serait pas très réaliste. Mais si possible des produits qui viennent de France ou des pays limitrophes."

Des aliments plus pollués que d'autres : "C'est plus pour le côté santé qu'environnemental. On a des légumes qui contiennent plus de traces de pesticides que d'autres : les pommes de terre, les poireaux, les laitues, les cérises, les fraises, il vaut mieux les privilégier en biologique. 

11 tonnes de plastiques produits par seconde dans le monde : "le plastique est omniprésent dans notre quotidien.Si on reste dans la cuisine, c'est 150kg d'emballage qu'on produit chaque année par personne. Il est facile de les réduire. On peut acheter en vrac quand on peut et éviter les objets à usage unique". 

L'émission s'est terminée avec "L'effet papillon" de Bénabar.

data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==