:l'éco, France info

Tina Schuler (DG de Casino) : "Le e-commerce a fortement progressé cette année, tandis que la part de marché des hypermarchés diminue"

a revoir

Présenté parJean-Paul Chapel

Diffusé le 14/12/2020Durée : 00h6

Tina Schuler est la directrice générale des enseignes Casino, qui rassemble superettes, supermarchés et hypermarchés. Invitée à se prononcer sur le bio, qui est rentré dans les habitudes de consommation des Français mais reste à un prix élevé (44 % de plus que les autres produits selon une nouvelle étude de la CLCV), Tina Schuler explique : "L’écart s’est réduit, mais il est vrai que c’est encore beaucoup plus cher. Les rendements du bio sont inférieurs aux aliments conventionnels. Par ailleurs, les analyses pour prouver que le produit est bio coûtent cher. Ces surcoûts sont donc liés au fait que le produit est bio. Les produits bios représentent 8 % de la consommation des ménages, mais les scores de progression annuels sont à deux chiffres. D’autres tendances se sont dégagées cette année. Parmi elles, il y a l’augmentation de presque 50 % du e-commerce. Il y a vraiment eu une accélération de cette tendance avec le Covid."

Le groupe Casino s’est distingué ces derniers mois en lançant un système de livraison collaborative. "Cela se déroule avec un partenaire qui s’appelle Shopopop. Le principe est que lorsque l’on ne ne peut pas se déplacer, on peut demander à son voisin d’aller retirer mes courses en magasin. Ce voisin est rémunéré à hauteur de 9 euros. Ce sont des livreurs solidaires. Le Covid nous a vraiment fait apprendre la solidarité. Pour l’instant, 1000 clients se sont manifestés. 130 magasins proposent ce service, et il y en aura 20 de plus prochainement. » Interrogé sur le maintien du recours au chômage partiel malgré cette expansion numérique, Tina Schuler explique que cela est très marginal : "C’est uniquement sur l’hypermarché. Les restrictions de déplacement réduisent beaucoup le chiffre d’affaires, notamment sur les jouets et les vêtements." Elle confirme toutefois que le chiffre d’affaires global a progressé d’environ 1 à 2 %. "...Mais avec des hypermarchés dans une situation assez compliquée."

Concernant le climat, Casino se veut engagé : "Nous avons lancé la démarche CAP (Casino Agissons pour la Planète) avec 3 volets : la planète, le mieux manger et la solidarité. Et nous associons, via des défis, nos collaborateurs et nos clients."

data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==