:l'éco, France info

Olga Givernet : "Il ne peut pas y avoir de privatisation sans un contrôle étroit de l’État sur l'entreprise"

a revoir

Présenté parStéphane Dépinoy

Diffusé le 07/11/2019Durée : 00h5

Olga Givernet est Députée de l'Ain du groupe La République en Marche.

La députée a notamment travaillé à l'Assemblée Nationale sur les jeux de hasard et la Française des jeux (FDJ).

Stéphane Dépinoy rappelle que les françaises et les français ont misé 16 milliards d'euros à travers les jeux de la FDJ.

La question posée est de savoir si la privatisation est raisonnable alors que la FDJ est un "bijou de famille".

La députée répond à cette question en indiquant que la FDJ n'a plus de raisons d'être publique et que l'Etat conservera néanmoins des parts dans l'entreprise.

Pourtant, Stéphane Dépinoy évoque le fait que la FDJ rapportait des dividendes chaque année à l'Etat.

Olga Givernet assure que le plus gros revenu pour l'Etat est issu des taxes qui seront maintenues.

Il existe une autre critique adressée à la privatisation de la FDJ, celle du contrôle de l'addiction des joueurs. La députée répond que le Gouvernement a crée l'Autorité nationale des jeux afin de réguler les jeux de grattage et de hasard. Olga Givernet souligne l'interdiction formelle de ces jeux aux mineurs.

Enfin, Olga Givernet évoque la possibilité pour les français d'acheter des actions de la FDJ dans le cadre de la campagne de souscription nationale qui sera ouverte le 7 novembre.

L'interview s'est achevée sur "A nos souvenirs" de Trois Cafés Gourmands.

data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==