:l'éco, France info

Albert d'Anthoüard (Nalo) : "Utiliser le livret A aujourd’hui, c’est perdre de l’argent"

a revoir

Présenté parStéphane Depinoy

Diffusé le 17/12/2020Durée : 00h7

Le livret A est un compte d’épargne historiquement plébiscité. Pourtant, le directeur de la clientèle privée du courtier en ligne Nalo estime qu’il est bien souvent un mauvaise idée de l’utiliser pour placer ses économies. "Le livret A est défiscalisé… Mais la fiscalité ne doit jamais être un but en soi dans ces investissements. Il est liquide… Mais comme énormément de placements aujourd’hui. Il est garanti… Mais il y a de nombreux produits qui le sont, en rémunérant davantage qu’à 0,5 %, tandis que l’inflation est de 1 %."

Si Albert d'Anthoüard estime que le recours au livret A se justifie pour les placements à courte échéance, à plus long terme, cela revient selon lui à subir des pertes : "Ceux qui ont placé leur argent sur leur livret A en 2020 ont eu une épargne préservée, tandis que les marchés des actions ont chuté; si vous avez besoin de dépenser 2000 ou 3000 euros d’ici 6 mois ou un an, laissez-le sur votre livret A ou votre compte courant. En revanche, si vous réfléchissez avec une approche plus économique, il faut regarder votre projet et son horizon : cela peut alors être judicieux de changer. Pour une retraite, une réparation de salle de bain dans quatre ans, un changement de voiture dans six... Il vaut mieux, alors, ne pas utiliser le livret A."

Pourquoi, dans ce cas, 8 Français sur 10 continuent de l’utiliser ? "Les gens ont l’impression d’épargner sur un Livret A, mais ils perdent en fait de l’argent chaque jour. Il est rémunéré à 0,5, avant c’était 0,75." rappelle Albert d'Anthoüard. "À l’inverse, les marchés actions dans le monde ont augmenté de 226 % en dix ans. Souvent, les gens vont mettre sur leur livret 100 euros par ci, 500 euros par-là, leur prime de fin d’année… Cumulés pendant 10 ans, cela peut atteindre 20000, 30000, 40000 euros. Fiscalement, c'est évidemment toujours plus intéressant d’être dans une enveloppe défiscalisée, mais ça ne doit pas être le premier critère. Sur un peu moins de 5 millions de livrets, il y a 13 milliards d’euros dont 12 milliards où il n’y a eu ni versements ni retrait depuis au moins de 5 ans. Les gens ont un schéma pré-établi. Quant au logement social que le livret A finance, il existe bien d’autres ressources alternatives qu’un placement qui fait perdre de l’argent à tout le monde."

data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==