Nous, les Européens, France 3

VIDEO. Migrants : "Il ne faut pas utiliser la pandémie comme un alibi pour construire des murs" : le maire de Lecce, une ville accueillante dans le sud de l’Italie

L’édile de cette commune des Pouilles, Carlo Salvemini, entend "réaffirmer cet esprit de solidarité envers ceux qui débarquent sur nos côtes". Et nombre de ses administrés accueillent à leur table celles et ceux qui viennent d’ailleurs… Extrait du magazine "Nous, les Européens" diffusé dimanche 27 septembre 2020 à 10h45 sur France 3.

Le 24 août est jour de fête dans la ville de Lecce, située dans le sud des Pouilles, au centre du "talon" de la "botte" italienne, à onze kilomètres de la côte adriatique et vingt-trois de la mer Ionienne. Sant’Oronzo, protecteur de cette ville d’environ 100 000 habitants qui se veut tolérante et accueillante par tradition, est célébré dans la joie… mais cette année 2020 est particulière avec la pandémie liée au coronavirus Covid-19.

L’archevêque profite de cette situation inédite pour rappeler que tout le monde est dans le même bateau : "En partageant la même barque avec les plus pauvres à travers la tempête, nous avons réalisé que nous étions démunis, nous aussi, et que nous avions besoin d’aide, affirme Mgr Michele Seccia dans son homélie face à des femmes et des hommes nés ici ou ailleurs. A bord de cette barque se trouvent aussi à nos côté nos frères migrants."

Plus de deux cents familles ouvrent leur maison le temps d’un déjeuner

Des migrants venus de Syrie, de Guinée, d’Albanie… sont devenus des habitants de Lecce grâce au soutien de personnes qui leur ont ouvert leur porte. L’accueil est ici une volonté politique. Elle est celle du maire de gauche de la municipalité. "Il faut réaffirmer cet esprit de solidarité, le principe de proximité envers ceux qui débarquent sur nos côtes. Et surtout, ne pas utiliser la pandémie comme un alibi pour construire des murs et des barrières", affirme l’édile Carlo Salvemini  au magazine "Nous les Européens" (replay). Désertée aujourd’hui par les touristes à cause de la crise sanitaire, Lecce mérite d’être connue pour son hospitalité…

L’association locale Arci Lecce (en anglais) permet par exemple à des migrants de partager des repas au domicile de plus de deux cents familles volontaires. Deux mères nigérianes, qui ont connu la peur en mer, sont reçues ce jour-là avec leurs enfants chez l’habitant. Elles avaient presque oublié la chaleur d’un foyer. Leur hôte, Francesca Sacco, explique sa démarche : "A l’école, mes filles vivent déjà l’intégration multiculturelle. Je veux que ce soit aussi le cas à la maison et qu’elles apprennent l’ouverture aux autres". "Nos parents eux-mêmes ont dû émigrer et ils nous appris le sens de l’accueil quelles que soient les situations. C’est à notre tour d’accepter les autres", précise Carlo Leo, également membre de l’association.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".

NOUS, LES EUROPEENS / FRANCE 3
NOUS, LES EUROPEENS / FRANCE 3 (CAPTURE ECRAN / NOUS, LES EUROPEENS / FRANCE 3)