Avenue de l'Europe, le mag, France 3

VIDEO. Avenue de l'Europe. Les forêts, un actif financier parmi d'autres

Ecologique, la "compensation biodiversité" qui prétend fixer un prix aux arbres et forêts ? Pas d'accord, dit ce militant du Parti vert britannique. A entendre dans le numéro d'octobre du magazine "Avenue de l'Europe", et dans cet extrait.

Voir la vidéo

Histoire de préparer la conférence Paris Climat, qui s'ouvre au Bourget le 30 novembre, le numéro d'octobre du magazine "Avenue de l'Europe" fait un petit tour des pratiques écologiques (ou pas) des membres de l'UE. 

Dans cet extrait, voyons de plus près la "compensation biodiversité". Selon certaines entreprises et banques, telle la banque de l'Environnement (lien en anglais), pour compenser les dommages écologiques, il suffirait de payer... L'économie ou l'écologie ? That is the question... 

Un hôtel 5 étoiles au lieu d'un bois séculaire

Au royaume de la finance, les forêts et les réserves naturelles sont devenues des actifs financiers comme les autres. Les bois séculaires autour de Newcastle sont protégés, mais certains verraient bien fleurir ici, au lieu des arbres, des entreprises et des lotissements, un hôtel cinq étoiles, un golf, 72 maisons de luxe... pour un coût de 12 millions d'euros, le tout "compensé" par la plantation d'un millier de nouveaux arbres.

Sandrine Feydel et Michel Anglade ont rencontré Sandy Irvine, un militant du Parti vert opposé à ce projet. Il a découvert qu'il y en a de semblables partout en Grande-Bretagne, et il ne décolère pas. "Penser que la nature devient une marchandise ! Ils sont en train d'y mettre un prix : maintenant, vous pouvez vous mettre à acheter et à vendre de la nature. On n'est pas d'accord, martèle Sandy, au milieu d'une magnifique clairière. Ce n'est pas un bien comme de la brique ou du mortier ! C'est un environnement vivant. On ne peut pas mettre un prix sur des paysages comme celui-ci, et sur la vie sauvage. C'est bien trop précieux !"

Extrait d'un dossier de Sandrine Feydel et Michel Anglade, à voir dans "Avenue de l'Europe, le mag", le mercredi 21 octobre 2015 à 23h25 sur France 3.