Cet article date de plus de cinq ans.

Vidéo Avenue de l'Europe. Bulgarie, femmes à vendre

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 13 min.
Avenue_Bulgarie femmes a vendre
Article rédigé par
France Télévisions

Pour lutter contre la traite des femmes à des fins d'exploitation sexuelle, les Etats de l'Union européenne mettent en place des coopérations. Le magazine "Avenue de l'Europe" suit une enquête de la police belge jusque dans l'un des fiefs des proxénètes bulgares.

Pendant que la France s'interroge sur l'opportunité de pénaliser les clients des prostituées, la traite des femmes continue en Europe. Comment les Vingt-Huit coopèrent-ils pour lutter contre les réseaux ? C'est l'une des questions au centre du magazine "Avenue de l'Europe" le 13 janvier 2016.

Depuis une vingtaine d'années, les prostituées en provenance des pays de l'Est tiennent le haut du pavé européen. A Bruxelles, elles sont surtout bulgares, victimes d'un trafic très lucratif.

Au cœur de la Bulgarie, Sliven, fief des proxénètes

Elles viennent toutes de Sliven, au cœur du pays. Trois quarts d’entre elles travaillent pour le compte d'un proxénète à qui elles ont été vendues. Dans la lutte contre cette traite des femmes, les policiers belges sont en première ligne, et la justice bulgare les aide désormais dans leur travail.

Une équipe du magazine les suit en exclusivité dans leur traque, des vitrines du quartier rouge de la capitale belge jusque dans l'un des fiefs des proxénètes bulgares.

Un reportage de Marie-Christine Pierre et Laure Linot, diffusé dans "Avenue de l'Europe, le mag" du 13 janvier 2016.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Avenue de l'Europe, le mag

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.