#MonEnvoyéSpécial, France 2

Votre choix pour #MonEnvoyéSpécial du 4 octobre

Nouvelle semaine de votes pour #MonEnvoyéSpécial, votre rendez-vous du samedi à 13h55 sur France 2. Prenez les commandes de l'émission et votez pour l'un des six reportages que vous aimeriez voir le 4 octobre. Posez vos questions sur le reportage que vous avez choisi en commentant cet article ou via Twitter @EnvoyeSpecial et la page Facebook de l'émission. Guilaine Chenu et Françoise Joly répondront directement à vos commentaires sur le plateau.

Choisissez votre image ou vidéo favorite puis validez votre vote en cliquant sur le bouton

Envoyé Spécial

LA SÉCURITÉ DES FRANÇAIS A L’ÉTRANGER - Comment vivent, voyagent et travaillent les Français qui parcourent les zones du monde dites “à risque” ? Du Kenya à la Colombie, nous sommes partis à la rencontre de ces expatriés.

%
Envoyé Spécial

JEUNES : LA GALÈRE DU PREMIER EMPLOI - Avec un bac +5, ils sont abonnés aux petits boulots. Sans diplôme, ils enchaînent formations et intérims. Pourquoi les jeunes ont-ils autant de mal à rentrer sur le marché du travail ?

%
Envoyé Spécial

LES ROUTES DU COCHON - Massivement importé, le porc est la viande la plus consommée par les Français. De la France à l’Allemagne, de la Roumanie à la Belgique, nous avons suivi les routes du cochon. Enquête sur une filière peu transparente.

%
Envoyé Spécial

DARKNET, LE CÔTÉ OBSCUR DU WEB - Plongée au coeur du Darknet, ce réseau Internet caché où la seule règle est l’anonymat. Repaire pour les trafiquants d’armes ou de drogue, le Darknet est aussi un moyen d’échapper à la surveillance des dictatures.

%
Envoyé Spécial

RESTAURANTS : LA GASTRONOMIE DU MICRO-ONDES - Dans nos restaurants, conserves et surgelés remplacent les petits plats mitonnés. Pouvons-nous encore manger du « fait maison » ? La bataille n’est pas terminée.

%
Envoyé Spécial

MALTRAITANCE : CHRONIQUE D’UNE MORT ANNONCÉE - Selon certaines études, deux enfants par jour décéderaient sous les coups de leurs parents. Pourquoi la société ne parvient-elle pas à protéger ces enfants ? Notre enquête.

%