Envoyé spécial, France 2

VIDEO. "Notre pays devient une poubelle à ciel ouvert, pendant que la justice et l'Etat se pincent le nez et regardent ailleurs" : le coup de gueule du maire de Laigneville

Pour éradiquer les décharges sauvages qui défigurent les paysages, le maire de Laigneville, dans l'Oise, a des solutions et des propositions. Christophe Dietrich était l'invité d'Elise Lucet dans "Envoyé spécial", et il en a profité pour pousser un coup de gueule contre des pouvoirs publics qu’il accuse d’être aux abonnés absents.

Sur sa commune, cet élu a déjà été confronté à quatre ou cinq dépôts sauvages de déchets par semaine dans la nature. Après des plaintes systématiquement classées sans suite, le maire de Laigneville, dans l'Oise, a fait comme ces riverains auquel le magazine "Envoyé spécial" consacrait un reportage le 7 juin 2018 : il a décidé d'agir.

Christophe Dietrich a expliqué à Elise Lucet sa méthode, un peu particulière : le retour à l'envoyeur. "Ça consiste à ramener les déchets trouvés dans la nature à leur légitime propriétaire." Comme Jean-Yves Sayag à Marseille, il filme ses actions et les diffuse sur internet. Et ça marche : plus que deux ou trois dépôts par an sur la commune. 

Le maire a aussi beaucoup mobilisé ses administrés. La moitié de la ville a son numéro de téléphone. "Dès que les gens voient passer des camions de déchets dans des endroits qui ne sont pas prévus pour, je suis immédiatement prévenu", dit-il. Mais si la population le soutient, la justice et l'Etat ne l'aident pas du tout. "La dernière plainte a été classée, explique-t-il, au motif que comme on avait nettoyé les lieux, il n'y avait plus d'infraction !"

"On nous emmerde avec de l'écologie de salon"

"On nous emmerde avec des normes environnementales terribles, avec de l'écologie de salon parisien, avec de la circulation alternée qui n'a pas vraiment de résultats, et notre pays devient une véritable poubelle à ciel ouvert, pendant que la justice et l'Etat se pincent le nez et regardent ailleurs."

Que préconise-t-il ? "L'idéal, ce serait de donner au maire la possibilité, lorsqu'il a identifié la provenance d'un dépôt sauvage, de mettre 15 000 euros d'amende... et de s'assurer que le Trésor public les récupère." D'après Christophe Dietrich, il faut "revoir toute la filière de gestion des déchets". "On a des gens qui font de l'argent sur nos déchets. Ce sont des fonctionnements totalement opaques, et je ne serais pas surpris qu'on découvre un jour certains scandales liés à ça", avertit le maire de Laigneville.

Une interview diffusée dans "Envoyé spécial" le 7 juin 2018.

Décharges sauvages : le coup de gueule  de Christophe Dietrich, maire de Laigneville, sur le plateau d\'\"Envoyé spécial\"
Décharges sauvages : le coup de gueule  de Christophe Dietrich, maire de Laigneville, sur le plateau d'"Envoyé spécial" (ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2)