Envoyé spécial, France 2

VIDEO. Le maire d'Hayange a-t-il cherché à se débarrasser des commerces halal du marché ?

En mars, le Front national a remporté la municipalité de Hayange, le berceau de la sidérurgie lorraine traditionnellement acquis à la gauche. Dans "Envoyé spécial", une ancienne adjointe accuse le maire d'appliquer une politique de discrimination. 

BAPTISTE DES MONSTIERS, JACQUES-OLIVIER BENESSE / FRANCE 2

Fabien Engelmann, nouveau maire de Hayange, est un personnage controversé. Entre mesures "cosmétiques", poursuites judiciaires et publications qui dérangent, le jeune élu est fortement critiqué, notamment par d'anciens adjoints à la mairie. 

Emmanuelle Springmann est l'une d'entre elles. Ex-adjointe au commerce, elle accuse le maire de vouloir appliquer une politique de discrimination sur la place du marché. "Il m'a demandé de réviser le marché, de prendre tous les marchands maghrébins et de les mettre derrière." Et d'ajouter : "Pour moi, il veut lancer un marché qu'avec des Français".

Pour le maire, "c'est encore une fois de la diffamation"

Il n'existe aucune trace écrite de cette demande, c'est parole contre parole. Baptiste Des Monstiers a rencontré le maire pour recueillir sa réponse à ces accusations : "Ecoutez-moi, je vais dire à Mme Springmann que c'est une menteuse, et que c'est encore une fois de la diffamation. Circulez, il n'y a rien à voir." 

Lui qui a fait repeindre d'anciens wagons de mineurs aux couleurs tricolores, qui a organisé la "fête du cochon" et qui a fait retirer le drapeau européen des mâts de l’hôtel de ville... n'a pas fini de faire parler de lui. 

Sur Twitter, cette polémique a suscité de nombreuses réactions: 

(JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)