Cet article date de plus de six ans.

Vidéo Le look millimétré des "Singapore girls"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Envoyé spécial du 11 juin 2015
GUILLAUME CAHOUR / FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

La compagnie aérienne Singapore Airlines prend grand soin de ses futures hôtesses de l’air. Pour "Envoyé spécial", une équipe a suivi leur formation, très stricte. Extrait.

À l’image de nombreuses compagnies aériennes, Singapore Airlines consacre une attention toute particulière à la formation de son personnel navigant – notamment à celle des hôtesses, qui dure trois mois et demi. L’une des plus longues du transport aérien.

L’entreprise contrôle tout particulièrement l’apparence de ses hôtesses, les "Singapore girls". Maquillage, coiffure, uniforme, tout est scruté à la loupe par la chef maquilleuse. Celle-ci vérifie les moindres détails et corrige les erreurs de ces apprenties hôtesses.

Une apparence physique standardisée

"Je corrige son eye-liner, car les Asiatiques ont des petits yeux et l’eye-liner doit donner l’impression que les yeux sont plus grands", explique la responsable. Mais au-delà du trait d'eye-liner, les hôtesses doivent respecter à la lettre les couleurs imposées par la formatrice. Rouge à lèvre, blush, vernis à ongles, fard à paupières, taille des ongles et du chignon, tout y passe. Une apparence physique standardisée pour des hôtesses physiquement identiques.

De la classe éco à la classe affaire

"Nous sommes strictes parce que les passagers les voient à 360°", ajoute la formatrice. Une exigence qui a un coût puisque chaque hôtesse doit investir dans son propre matériel, à ses frais, et prend sur son temps personnel pour se préparer. Cependant, cette formation ne permet pas à ces hôtesses de servir en classe affaire. Elles devront faire leurs preuves pendant dix-huit mois en classe éco, avant de poursuivre une nouvelle formation encore plus pointue. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Envoyé spécial

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.