Envoyé spécial, France 2

VIDEO. Envoyé spécial. Salafistes français : jeune homme cherche femme pour mariage

Lors d'une infiltration dans une soirée salafiste "100% femmes", on propose à une journaliste d'"Envoyé spécial" une "mouqabala" : une rencontre avec un homme qui cherche sa future épouse. Extrait.

FRANCE 2 / ERIC CHEMIN

Cela s'appelle la "mouqabala". Il s'agit pour une femme d'une rencontre, encadrée par des chaperons, avec un homme en vue d'un éventuel mariage. C'est ce qui a été proposé à une journaliste d’"Envoyé spécial" infiltrée dans une soirée salafiste réservée aux femmes. La rencontre a lieu dans l'appartement de l'entremetteuse, en banlieue parisienne, et son mari sert de "tuteur".

L'obéissance, première des vertus

Filmé en caméra cachée pendant plus de deux heures, un jeune commerçant salafiste de 28 ans va expliquer à la reporter d’"Envoyé spécial" ce qu'il attend de sa future femme. Petit recueil des "qualités" d'une bonne épouse, version salafiste : obéissance à son époux, ne pas sortir sans autorisation, ne pas travailler, faire des enfants, apprendre la religion, délaisser les "mauvaises copines" non musulmanes, et accepter la polygamie, pour ne pas risquer de "sortir de l'islam".

Extrait de "Génération salafiste", un reportage d'Eric Chemin et Olivier Barruel diffusé dans "Envoyé spécial" le 25 février 2016.