Envoyé spécial, France 2

VIDEO. "Envoyé spécial" : la Libye, un arsenal d'explosifs à ciel ouvert

Depuis la chute du régime dictatorial de Mouammar Kadhafi, la Libye est un pays en proie au chaos. Pour "Envoyé spécial", une équipe s'est engouffrée dans le désert libyen, à la découverte d'un arsenal de guerre à la portée de chacun. Extrait.

KAMAL REDOUANI / FRANCE 2

En février 2011, l'embargo sur les armes vers la Libye a forcé le régime du colonel Kadhafi à acheminer tout un arsenal militaire par les airs. Des bombes ont été parachutées au début de la révolution, pour mater l'opposition. La provenance de ces armes est un sujet tabou. Mais le pétrole, principale ressource du pays, est une monnaie d'échange assez convaincante pour les mercenaires des pays voisins et les alliés de l'ancien "Guide". 

"Il n'y a que des bombes autour de nous"

Le journaliste Kamal Redouani a mené l'enquête jusque dans le désert libyen. Sur des kilomètres, des restes de bombes dépouillées jonchent le sol. "Il n'y a que des bombes autour de nous. Elles ont été pillées", explique son accompagnateur. Ces caisses d'armes ont été laissées à l'abandon. Un site resté sans surveillance pendant trois longues années. "Ça, c'est une bombe encore en état de fonctionner. Elle pèse six tonnes. Il y en a sur 15 km. C'est notre richesse, c'est l'argent du pétrole qui est là", ajoute-t-il. 

La menace des groupes terroristes

Voici ce qu'il reste du régime. Des armes en libre accès, susceptibles de tomber entre les mains de groupes armés et de terroristes qui soutiennent le groupe État islamique. "C'est un danger pour les civils de la région, pour tout le pays. Ils peuvent construire des bombes et les faire exploser où ils veulent", s'inquiète le militaire.

"J'aurais aimé que les Européens et les Libyens se réunissent et décident de sécuriser tout ça, qu'ils mettent toutes ces bombes à l'abri avant d'attaquer la Libye. On serait tranquilles aujourd'hui", déclare un de ses compagnons. 

 

(CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 2 / FRANCE TV INFO )