Cet article date de plus de cinq ans.

Vidéo Envoyé spécial. Etats-Unis : un policier tire sur Leon Ford, noir et non armé

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Envoyé spécial. Cinq balles de la police pour Leon Ford
FRANCE 2 / PIERRE MONEGIER
Article rédigé par
Lucas Dumas - franceinfo
France Télévisions

Leon Ford est hémiplégique. Confondu avec un criminel, il a reçu cinq balles tirées à bout portant par un policier, à Pittsburgh, aux Etats-Unis. Il n'était pas armé. Un extrait d'"Envoyé spécial" diffusé le 14 janvier.

Leon Ford est noir. Le 11 novembre 2012, il est au volant de sa nouvelle voiture, à Pittsburgh aux Etats-Unis. Les policiers qui l'arrêtent pour un contrôle le confondent avec un criminel recherché. Pendant 19 minutes, il essaie de leur faire comprendre leur erreur. Il est désarmé. Les policiers tentent de forcer Leon à sortir de sa voiture. Pris de panique, ce dernier démarre. L'un des officiers, entré dans la voiture, lui tire dessus à bout portant. Cinq balles dans le corps. Leon échappe miraculeusement à la mort, mais il est aujourd’hui hémiplégique.

Un policier : "J'espère que tu vas mourir"

Cette bavure policière a-t-elle un caractère raciste ? Aucun des policiers n'a été inquiété par la justice. Pourtant, en 2015, Afro-Américains et Hispaniques ont représenté les deux tiers des victimes non armées de la police, selon le Washington Post (en anglais). Comme Walter Scott, abattu le 4 avril 2015, ou Samuel DuBose, tué le 19 juillet 2015.

Encore affalé sur le bitume au milieu de son sang, menotté, Leon Ford se souvient de ce que lui a dit l'un des policiers : "J’espère que tu vas mourir."

Un reportage de Pierre Monégier et Kristian Autain diffusé dans "Envoyé spécial", le 14 janvier.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Envoyé spécial

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.