Envoyé spécial, France 2

Envoyé spécial du jeudi 23 avril 2015

a revoir

Présenté parGuilaine Chenu, Françoise Joly

Diffusé le 23/04/2015Durée : 01h30

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Pour des raisons liées aux droits de rediffusion, cette émission n'est plus disponible.

Envoyé spécial bouleverse son sommaire et vous propose une émission en direct sur la situation des migrants qui tentent d'atteindre, souvent au péril de leur vie, les côtes européennes. 

L'autre actualité de la semaine, c'est cet attentat déjoué le 19 avril contre deux églises en banlieue parisienne. Dans ce numéro d'Envoyé spécial, vous pourrez voir un document sur les services de renseignement.

Le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) et l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) estiment que dans la nuit du 20 au 21 avril 2015, 800 migrants d'un bateau ont péri en mer au large des côtes lybiennes. Selon le récit des 27 survivants, le chalutier qui les transportait a chaviré sous l'effet d'un mouvement de foule alors qu'approchait un cargo portugais appelé à son secours.

La Méditerranée, un cimetière marin pour les migrants

Avec près de 3 500 morts en 2014 et déjà plus de 1 750 en 2015, la Méditerranée s'est transformée en cimetière marin de l'immigration. Les chiffres sont édifiants : entre 500 et 1 000 personnes sont interceptées chaque jour par les garde-côtes italiens ou des navires marchands. Depuis 2012, le nombre de migrants qui ont tenté de regagner l'Europe par la Méditerranée a été multiplié par dix. En 2014, ce sont 200 000 migrants qui ont embarqué pour ce voyage périlleux. 

Envoyé spécial a enquêté sur les raisons de cet afflux. Qu'est-ce qui pousse hommes, femmes et enfants à risquer leur vie en mer pour quitter leur pays ? Quelles sont les solutions à long terme pour ces populations, pour la plupart venues de Syrie ou d'Erythrée, qui tentent de fuir des zones de guerre et de conflit ? Quant aux pays d'accueil, peuvent-ils absorber cette "masse" de migrants ?

 

Pour ce numéro spécial, la rédaction vous propose quatre reportages : 

Méditerranée : une mer amère

Virginie Vilar et Laura Aguirre de Carcer ont rencontré un couple de Syriens et leurs trois enfants qui, en décembre dernier, ont fait appel à un passeur moyennant d'énormes sommes d'argent, pour embarquer à bord d'un cargo en direction des côtes italiennes. Ils ont filmé les conditions de ce voyage qui a failli se terminer en naufrage. 

Immgration clandestine en Libye

À Misrata, deuxième port de Libye, le journaliste Kamal Redouani est parvenu à filmer les conditions de détention de migrants venus d'Égypte, de Syrie et d'Afrique subsaharienne. Tous sont prêts à quitter leur pays en guerre afin de trouver une vie meilleure, en Europe. 

Située à moins de 400 km des côtes italiennes, Misrata est devenue depuis quelques années le point de départ de nombreux clandestins.

Le destin d'Ibrahim

Le magazine Envoyé spécial a suivi pendant dix ans le parcours d'Ibrahim, un migrant venu du Sénégal pour trouver du travail en Espagne. De son départ, en 2004, à bord d'une barque de fortune, à sa situation actuelle.

Un reportage de Kristian Autain et Anouk Burel. Avec des extraits de "Traversée clandestine" de Grégoire Deniau, qui avait suivi en 2004 sa traversée de la Méditerranée. Ainsi qu'un extrait de "Destins clandestins" d'Olivier Jobard, qui avait retrouvé Ibrahim en 2008 – il était alors travailleur clandestin en Espagne. 

DCRI, dans l'ombre du renseignement 

Du siège de la DCRI (la DGSI s'est substitué à la DCRI le 12 mai 2014) jusqu’aux centres d’écoute satellitaire, notre caméra a pu pénétrer, pour la première fois, dans les coulisses de l’espionnage français. Nous avons suivi la filature de dix agents secrets chargés de repérer un homme suspecté de planifier un attentat. À l’aéroport, où ils attendent son arrivée, rien ne les distingue des autres passagers. “Le filocheur, c’est monsieur Tout le monde”, confie un espion.

Une enquête d'Audrey Goutard et Jean-Marie Lequertier.

 

La rédaction d'Envoyé spécial invite les téléspectateurs à réagir à l'émission sur sa page Facebook ou via Twitter avec le hashtag #EnvoyeSpecial

 

 

data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==