Vidéo Vous êtes interdit de stade de foot ? Achetez la place d'un autre !

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Vous êtes interdit de stade de foot ? Achetez la place d'un autre !
Vous êtes interdit de stade de foot ? Achetez la place d'un autre ! Vous êtes interdit de stade de foot ? Achetez la place d'un autre ! (ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2)
Article rédigé par France 2
France Télévisions
Comment faire pour garder à la maison les hooligans qui sèment la terreur dans les tribunes ? Il y a bien l'interdiction de stade commerciale qui peut être prononcée par les clubs, mais elle n'est pas trop difficile à contourner... Démonstration à Marseille dans cet extrait de "Complément d'enquête".

Comment faire pour aller voir un match quand on est interdit de stade (dans le cas d'une interdiction commerciale) ? En réalité, cela n'a rien de très compliqué, comme le montre cet extrait de "Complément d'enquête". Il suffit d'acheter la place d'un autre. Les billets sont nominatifs, c'est vrai, mais les clubs ne contrôlent presque jamais l'identité de leurs détenteurs. Alors un trafic s'est développé, appelé "charbonnage". A Marseille, certains ultras s'en sont fait une spécialité.

Sur internet, la journaliste de "Complément d'enquête" a pris contact avec l'un d'eux. Pour échanger deux places contre 40 euros (pour un Marseille-Nantes, mais les prix peuvent grimper jusqu'à 130 euros pour l'affiche de la saison, la rencontre avec le PSG), il propose un rendez-vous dans le parc en face du Vélodrome.

Aucune vérification lors des contrôles

Notre vendeur, qui serait un cadre actif d'un groupe de supporters, tient en main une dizaine de cartes d'abonnés. Pour leur permettre d'entrer dans le stade avec des places normalement réservées aux abonnés, il en fournit deux à la journaliste et à la jeune femme qui l'accompagne. Il leur enverra un SMS pour récupérer ces cartes un peu plus tard, à l'intérieur du Vélodrome.

Les cartes sont au nom de... Ghislain et Raymond, mais aucune vérification ne sera faite lors du premier contrôle, à l'entrée du stade. Au second contrôle, il y a un portique à passer. Aucune des deux "abonnées", censées venir à chaque match, ne sait comment scanner la carte... mais cela ne pose pas de problème aux stadiers. Une fois dans les coursives du Vélodrome, les cartes sont restituées au vendeur, et le tour est joué...

Extrait de "Hooligans : ramener le foot à la raison !", un document à voir dans "Complément d'enquête" le 13 juin 2024.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS Android), rubrique "Magazines".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.