Complément d'enquête, France 2

VIDEO. Un coup de com dans l'eau pour Veolia

Condamnée à plusieurs reprises pour des coupures d'eau illégales, Veolia dit avoir compris la leçon. L'entreprise vient désormais en aide à ses clients les plus précaires. "Complément d'enquête" est invité à le constater à Perpignan. Extrait.

COMPLÉMENT D'ENQUÊTE/FRANCE 2

Veolia, condamnée plusieurs fois pour coupures d'eau ou réductions de débit illégales, promet que "cela ne se reproduira plus". L'entreprise assure même prendre en charge ses clients les plus précaires. "Complément d'enquête" a été invité à le vérifier dans une agence de Perpignan. Extrait.

Le directeur de la communication est venu spécialement de Paris. Sous son regard attentif, un employé déploie devant Nathalie Sapena toute la panoplie du nouveau dispositif social : chèques eau, fonds solidarité logement... Des aides que Veolia finance à hauteur de 3 millions d'euros par an.

Mauvaise pioche devant la caméra de France 2

Ce jour-là, une seule abonnée en difficulté se présente. Avec un revenu de 800 euros par mois, elle ne peut pas payer sa facture. Mauvaise pioche devant la caméra de France 2... Chez cette dame, l'eau a été coupée. Comment l'expliquer ? Embarrassé, le gestionnaire accuse une mauvaise communication entre cette locataire, pour qui l'eau est comprise dans les charges, et son propriétaire. Mais pourquoi ne pas avoir tout simplement contacté le propriétaire ? Le malaise s'accroît chez les gens de Veolia...

La coupure n'aura duré que vingt-quatre heures : un échéancier a été mis en place, et la facture divisée par 4 grâce aux aides sociales.

Extrait de "Coupures d'eau et pompe à fric", un reportage diffusé dans"Complément d'enquête" le 7 septembre 2017.