Complément d'enquête, France 2

VIDEO. Suède : comment la transparence régit la vie politique

En Suède, pays modèle de transparence, un homme politique ne pourrait jamais partir en vacances en avion aux frais du contribuable ni embaucher des membres de sa famille… Des garde-fous sont prévus. Extrait de "Complément d'enquête".

Employer des membres de sa famille, comme François Fillon, même si ce n'est pas interdit par la loi, c'est inimaginable en Suède, pays de la transparence. Au Parlement, une ancienne ministre des Affaires européennes est fière de montrer à "Complément d'enquête" les garde-fous mis en place pour éviter les dérapages.

Règle numéro 1 : ne jamais payer soi-même le moindre frais professionnel. Si la députée doit se rendre à Malmö pour une conférence, elle réserve son trajet de train dans l'agence de voyages du Parlement, qui lui remet les billets contre un formulaire. Que pense Birgitta Ohlsson de l'enveloppe mensuelle de 5 400 euros net que touchent les députés français pour leurs frais, sans avoir à fournir le moindre justificatif ? "Un système très mauvais", juge-t-elle. Trop facile d'être tenté de détourner l'agent à des fins personnelles… "Beaucoup plus de parlements européens devraient faire comme nous", préconise-t-elle.

Des attentes très fortes vis-à-vis des politiques

Règle numéro 2 : ne pas gérer le salaire de ses collaborateurs. C'est elle la députée, mais Birgitta ne les recrute pas, et c'est le parti qui les rémunère. Ses collaborateurs, elle les partage avec d'autres députés. "Si jamais quelqu'un embauchait sa femme ou ses enfants, il y aurait tout de suite un scandale dans les médias."

Règle numéro 3 : garder une vie normale, et le montrer. A 16 heures pile, l'ancienne ministre file à l'école chercher ses deux filles. La pression n'est-elle pas trop forte ? "Moi, ça ne me dérange pas, c'est ma façon de vivre, répond-elle. Mais c'est vrai que beaucoup de citoyens ont des attentes très fortes vis-à-vis des politiques. […] Si on a le malheur de ne pas faire ce qu'il faut, ça fait tout de suite la une des journaux."

Sur Twitter, les internautes enverraient bien les politiques français faire un stage en Suède.

#Cdenquete on va offrir un voyage en Suède à nos politiques #StopCorruption #fillongate #lepengate

@jchelainephoto

Proposition : au lieu des primaires, organisez un boot-camp éthique en Suède pour tous nos candidats quel que soit le mandat ! #Cdenquete

@officielMoi

Extrait de "Suède, la dictature de la transparence", un reportage diffusé dans "Complément d'enquête" le 9 mars 2017.

Suède : comment la transparence régit la vie politique
Suède : comment la transparence régit la vie politique (FRANCE 2 / FRANCETV INFO)