Complément d'enquête, France 2

VIDEO. Jean-Jacques Goldman, un artiste discret... et une entreprise monumentale

"Complément d'enquête" est parti sur les traces du chanteur à succès, qui désormais "marche seul" dans les rues de Londres où il s'est installé. Un personnage complexe qui a su s'assurer une formidable réussite financière. Extrait.

Voir la vidéo
France2

"C'est un type, vous le croisez dans la rue, dit l'un de ses proches, vous ne pouvez pas vous imaginer qu'il est à la tête d'une entreprise aussi monumentale." Cet anonyme en tenue de sport qui "marche seul" dans un quartier résidentiel de Londres a vendu 28 millions d'albums en quarante ans de carrière. Une star de la variété qui s'est retirée des concerts. Extrait du portrait d'un Jean-Jacques Goldman "confidentiel", à voir dans "Complément d'enquête" le 16 novembre 2017.

Derrière l'image lisse du chanteur resté pendant six années consécutives la "personnalité préférée des Français", "un personnage très, très complexe, assure le critique Yves Bigot. Il a un rapport complexe avec le succès, sans doute avec l'argent." 

Une formidable réussite et un fin stratège

Ventes de disques, concerts, droits d'auteurs… JJ Goldman, c'est aussi une formidable réussite financière. Avec son frère Robert, il formait un "véritable binôme très intelligent : comme on dit, le gentil flic et le méchant flic… Quand Robert arrivait chez CBS, tout le monde avait le petit doigt sur la couture du pantalon."

"Tout est bien calculé. Tout ce qu'il fait, il l'a sérieusement pesé. Il sait ce qu'il va faire." Lui-même le laissait entendre : "Je ne crois pas qu'il y ait de compromission à aller à la télévision, à partir du moment où on sait ce qu'on y fait." Les confidences de ses proches, anciens managers, musiciens, amis de la famille, le confirment : cet artiste discret jusqu’au secret est aussi un fin stratège.

A suivre dans "Complément d'enquête" le 16 novembre 2017.

Jean-Jacques Goldman par \"Complément d\'enquête\" (extrait)
Jean-Jacques Goldman par "Complément d'enquête" (extrait) (FRANCE 2 / FRANCETV INFO)