Complément d'enquête, France 2

VIDEO. Complément d'enquête. Placard : les bannis du boulot

"Complément d'enquête" du 8 octobre levait les tabous sur le mal-être au travail. Le magazine vous a proposé des portraits de ces invisibles du travail : les placardisés. Ils racontent leur enfer au boulot et leur lutte pour retrouver leur dignité.

Solitude, dépression, sentiment d'être emprisonné... Et peu de compassion pour ces "bannis du bureau", vite catalogués comme "fainéants", "payés à ne rien faire". le magazine "Complément d'enquête" du 8 octobre 2015 s'est penché sur un mal bien français : le placard. Aucun chiffre, pas de statistiques, et pourtant les dégâts sont terribles.

L'équipe du magazine a rencontré Charles Simon, payé près de 5 000 euros pendant douze ans par la SNCF, à rester chez lui. Mais ne croyez pas qu'il vive forcément bien cette inactivité forcée. "C'est épuisant de ne rien faire, mais c'est compliqué de se plaindre", confie-t-il. Il y a aussi Thomas, ancien commercial pris en grippe par son chef et dont les journées sont désormais vides.

Une méthode de management ?

Ils seraient des milliers, ces fantômes que l'on croise dans les couloirs des entreprises publiques, à la SNCF, à La Poste, et même à la télévision... mais aussi dans de grands groupes privés comme certaines banques. Le placard est même devenu une méthode de management.

Comment vivent ces bannis du bureau ? Combien de zones de non-droit cachées dans les entreprises françaises ? Au nom de l'emploi, faut-il tout accepter, la mise à l'écart comme les brimades ?

Un reportage de Baptiste des Monstierset Claire-Marie Denis.