Complément d'enquête, France 2

VIDEO. Complément d'enquête. La Parole libérée, une association pour fédérer les victimes du père Preynat

En fondant une association, trois anciens scouts du diocèse de Lyon ont ouvert la boîte de Pandore. La Parole libérée regroupe déjà 60 victimes des abus sexuels du père Bernard Preynat. Extrait de "Complément d'enquête" du 31 mars 2016.

Si Christian Burdet, l'une des victimes du père Bernard Preynat, qui l’a sexuellement agressé dans son enfance, a trouvé le courage de témoigner, c'est grâce à une association. La Parole libérée n'a que trois mois. Pour "Complément d'enquête", Nathalie Sapena s'est invitée à l'une de ses réunions.

Ces joyeux quadras lyonnais partagent tous le même secret avec le prêtre de Saint-Luc, dans le diocèse de Lyon. Il y a là Alexandre, qui travaille dans la finance ; Axel, le photographe ; Didier, le frère de Christian, et Bertrand, le maître de maison, cardiologue à Lyon et secrétaire de l'association. En se regroupant, les anciens scouts ont ouvert la boîte de Pandore.

Déjà 60 victimes recensées… et ce n'est pas fini

"Cette semaine, on arrive à 60 victimes du père Preynat, 60 personnes qui se reconnaissent victimes d'attouchements ou d'abus sexuels, explique Bertrand Virieux. On est partis de trois, à se rassembler dans un café… il y a trois mois ! On a vraiment envie de fédérer le maximum de victimes encore dans la nature… Et Dieu sait qu'il y en a, manifestement."

Avec l'association Enfance et Partage, La Parole libérée a lancé une pétition contre les délais de prescription : 

Extrait de "L'Eglise face à la parole libérée", un reportage diffusé dans "Complément d'enquête. Scandales pédophiles : des secrets bien gardés" le 31 mars 2016.