Cet article date de plus de cinq ans.

Vidéo Complément d'enquête. Au corps à corps avec Amedy Coulibaly

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Complément d'enquête. Janvier 2015 : au corps à corps avec Amedy Coulibaly

Laurent, agent de la voirie, raconte comment, face à Amedy Coulibaly qui vient d'abattre Clarissa Jean-Philippe, policière à Montrouge, il a par miracle eu la vie sauve. Extrait de "Complément d’enquête" du 7 janvier 2016.

Un an après les attaques de janvier 2015, le magazine "Complément d'enquête" diffusait une reconstitution minutieuse de cinquante-quatre heures de chasse à l'homme, réalisée par le documentariste anglais Dan Reed. Dans cet extrait, nous sommes jeudi 8 janvier, juste après 8 heures du matin. Alors que les frères Kouachi sont en fuite après avoir abattu douze personnes la veille, dont dix journalistes de Charlie Hebdo, un troisième tireur fait feu sur Clarissa Jean-Philippe, une policière qui ne porte pas d’arme à Montrouge, dans la proche banlieue parisienne.

Laurent, agent de la voirie présent au moment du drame, raconte : "Je sens... Y a quelqu'un derrière moi. Ça s'est passé tellement vite... Il a fait un pas en arrière, il a sorti la kalachnikov de son blouson, et il a tiré."

Le corps de Clarissa par terre sera longtemps la dernière image que Laurent garde de la scène. Sa mémoire revenue, il raconte un corps-à-corps insensé avec le tueur. Jusqu'au coup de chance final...

"Tu veux jouer, tu vas crever"

"J'ai sauté sur lui, arraché sa cagoule, j'ai tenté de le frapper à plusieurs reprises... Lui, il est fort physiquement, il pousse avec son épaule, il essaie de retourner la kalach vers moi. Là, t'es dans un autre monde... Mais il m'a dit : ‘Tu veux jouer, tu vas crever’.'"

"Il a lâché une main de la kalach, il a ramené sa main dans la poche de son blouson..." Dans un geste de désespoir, Laurent attrape sa manche... et le voit sortir un 9 mm. Amedy Coulibaly le frappe à la tête. Laurent tombe, relève la tête. Coulibaly le vise. "Il me braquait, et là... j'ai pas entendu de 'clic'. Il a tiré, mais ça n’a pas fonctionné. Il a mis son petit sac à dos, et il est parti en courant dans la rue..."

Extrait de "Janvier 2015 : au cœur des attaques", diffusé par "Complément d'enquête" le 7 janvier 2016.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Complément d'enquête

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.