Complément d'enquête, France 2

VIDEO. Complément d'enquête. Chez Volkswagen, "Comment allez-vous ?" est une question taboue

Depuis le scandale Volkswagen, cette affaire de moteurs diesel truqués pour déjouer les tests antipollution, la communication est un peu crispée au siège du constructeur. Même les questions les plus simples deviennent compliquées. Extrait de "Complément d'enquête" du 29 octobre 2015.

Le 29 octobre 2015, alors que le scandale Volkswagen n'en finit pas de défrayer la chronique automobile, "Complément d'enquête" vous emmenait à "Volkswagen City", alias Wolfsburg (Basse-Saxe allemande), le berceau du constructeur.

Dans cet extrait, direction l'Autostadt pour le seul entretien que le groupe a bien voulu accorder au magazine. A la "Cité de l'automobile", étincelante vitrine de verre et d'acier où les clients viennent chercher leur nouvelle acquisition, la visite se déroule sous contrôle du service de presse. "Pas d'interview", "Eloignez-vous"... la communication est un peu crispée. Et les cadres, traumatisés.

"Bon, écoutez, on va dire que c'était pour le test son"

Face au porte-parole de l'Autostadt, même les questions les plus simples deviennent compliquées. "Wie geht es Innen ?" ("Comment allez-vous ?") — Bon écoutez, on va dire que ça, c'était pour le test son. Nous ne répondrons pas aux questions du type 'Comment allez-vous ?' Mais je peux vous expliquer ce qu'est l'Autostadt..."

Quant aux enjeux plus cruciaux ("Etes-vous inquiets pour vos emplois, ici ?"), ils sont hors de propos. "C'est le genre de questions auxquelles on ne répond pas ici. D'ailleurs, je vous demande de la retirer du reportage. Elle n'était pas prévue."

Extrait de "Volkswagen City", un reportage de Laure Pollez, Julien Ababsa, Céline Dupeux et Michael Bozo, diffusé dans "Complément d'enquête" le 29 octobre 2015.