Cet article date de plus de cinq ans.

Vidéo "Complément d'enquête" a retrouvé une collégienne de "l'affaire du foulard islamique"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
CdE Extrait Creil

Septembre 1989 : c'est "l'affaire du foulard islamique". La France découvre trois collégiennes de Creil, dans l'Oise, portant le voile. Pour "Complément d'enquête", Rola Tarsissi a retrouvé l'une d'elles. Samira a aujourd'hui 40 ans. Dans cet extrait, elle expose ses raisons.

Septembre 1989 : c'est "l'affaire du foulard islamique". La France découvre trois collégiennes de Creil, dans l'Oise, portant le voile. Elles refusent de l'enlever en classe. Le 9 octobre, le principal du collège, après avoir négocié avec les familles, obtiendra que le foulard soit retiré pendant les cours. Entre-temps, l'affaire devient nationale. Les médias traquent Fatima, 14 ans, Leïla et Samira, 13 ans, que ces images d'achives montrent en train de s'enfuir à la course.

Pour "Complément d'enquête", Rola Tarsissi a retrouvé l'une d'elles. Samira a aujourd'hui 40 ans et porte toujours le voile. Voici ce qu'elle dit aujourd'hui de cette affaire.

"Je gêne en quoi ?" 

Pourquoi a-t-elle refusé d'enlever son voile ? "Je me dis 'pourquoi ? je gêne en quoi ?' On n'a rien fait ! On ne s'est pas mises à faire la prière au milieu de la cour, à raconter des versets du Coran partout..."

Niant toute volonté prosélyte, Samira s'élève contre ces "clichés qu'on [leur] a mis sur le dos à ce moment-là" : "Ce n'est pas parce qu'on a un foulard qu'on est une femme soumise, qu'on est intégriste..."

Extrait de "Creil : voile sur les filles", à voir dans "Complément d'enquête" le 6 octobre 2016.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.