Cash Investigation, France 2

VIDEO. Cash Investigation. Les prescriptions très spéciales du "docteur Mabuse"

En caméra cachée, un sportif de haut niveau, ancien "client" de Bernard Sainz, accepte, pour "Cash Investigation", de retourner voir le "docteur Mabuse" pour une petite "consultation"… Résultat : un protocole pour "charger la mule" qui n’est pas donné ! Extrait.

FRANCE 2 / SOPHIE LE GALL

"Et en EPO… Qu’est-ce que tu faisais en EPO ? […] Tu fais comme ça mais il faut que tu arrêtes dix jours avant la compétition […]. Du Diprostène, c’est un petit "cortico" […] et si tu as du Clenbutérol, tu prendras un peu de Clenbutérol..." Ça, c’est un produit pour les chevaux de course interdit à la vente en France… Voilà les "prescriptions" du "docteur Mabuse", Bernard Sainz. La "totale" pour "remettre du charbon dans la chaudière", comme on dit dans le jargon du peloton.

5 000 euros en cas de victoire

C’est presque un flagrant délit qu’ont tourné les équipes de "Cash Investigation" dans une brasserie parisienne. Un sportif de haut niveau, ancien "poulain" de Bernard Sainz, a accepté de reprendre contact avec lui, muni d’une caméra caché. Ne se doutant de rien, le "docteur Mabuse" du sport français, donne aussi ses tarifs : 5 000 euros en cas de victoire. La "médecine naturelle", ainsi que Bernard Sainz décrit sa pratique, ça peut rapporter gros !

Extrait de "Dopage, ça roule toujours" une enquête de Sophie Le Gall diffusée dans "Cash Investigation" le 27 juin.