Vidéo "Je pense que la plupart des cuisiniers ont une âme paysanne" : le chef étoilé Christophe Aribert engagé pour une gastronomie durable

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
VIDEO. "Je pense que la plupart des cuisiniers ont une âme paysanne" : le chef étoilé Christophe Aribert engagé pour une gastronomie durable
Article rédigé par
France Télévisions

Légumes bio, pain maison, volailles du massif du Trièves, truffe noire de l’Isère, champignons du massif de la Chartreuse… Traitement des déchets, chauffage à granulés, tissus en coton bio… A la table de Christophe Aribert, tout est pensé en fonction du respect de l’environnement… Extrait du magazine "13h15 le samedi" du 24 avril 2021.

Le chef doublement étoilé Christophe Aribert a créé un potager au pied de son restaurant au cœur du parc d’Uriage, au-dessus de Grenoble, entre montagne et forêt du Vercors. Ce cuisinier, qui a reçu la première "Etoile Verte" décernée par le Guide Michelin, a mis l'éco-responsabilité au centre de son établissement. Il affirme notamment son attachement aux herbes et racines des environs qui accompagnent les légumes, fruits et autres fleurs qu’il fait pousser.

Ce jour-là, en compagnie du chef étoilé Edouard Loubet qui a aussi la passion du jardinage, il récolte des plantes qui viendront enrichir leurs créations gastronomiques. Chacun fait goûter à l’autre ce qu’il vient de cueillir à la main ou à la pointe du couteau. "Dans ces talus, c’est toujours bourré de merveilles", affirme l’ami de Christophe qui annonce les agapes : "On va manger un petit coucou..." ce que n’a jamais goûté Edouard, contrairement à la mauve, la pensée…

Au plus près des producteurs locaux

Les deux cuisiniers partagent donc la petite plante prairiale, tranquillement assis dans l’herbe : "Ça a de la mâche" ; "Il y a aussi un petit goût d’artichaut… J’adore." Ils goûtent tout, même ce qui leur est inconnu… "On ne sait jamais, on peut tomber sur une surprise", estime l’un quand l’autre confie : "Cela m’est arrivé de goûter des trucs qui n’étaient pas forcément conseillés, comme une menthe aquatique… mais je n’ai jamais goûté la ciguë : on m’avait prévenu."

"Je suis un chef paysan et mon arrière-grand-père était paysan, dit Christophe Aribert au magazine '13h15 le samedi' (replay). Et je pense que la plupart des cuisiniers ont une âme paysanne, parce qu’il faut sentir la terre, les herbes, les légumes… C’est un alignement nécessaire pour moi." L’un des chefs français les plus avant-gardistes développe ainsi une cuisine où le végétal a pris le pas sur la viande, en lien avec son territoire et au plus près des producteurs locaux.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.