Cet article date de plus de sept ans.

13h15 le samedi : "Bonne retraite !"

Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Article rédigé par
France Télévisions

Le restaurant La Cassotte à Nieuil, près d'Angoulême, est une table où jeunes artistes et vieux habitués ont leurs habitudes dans la région. Ses exploitants Régis et Andrée ont passé la main à d'autres restaurateurs après des années derrière les fourneaux. "13h15 le samedi" les a suivis pendant deux ans, de la mise en vente de l'affaire à leur cessation d'activité, et observé le passage difficile à négocier d'un travail intensif à un repos bien mérité.

La Cassotte était leur restaurant. Régis et Andrée animaient cette table de cuisine traditionnelle à Nieuil, en Charente, à une quarantaine de kilomètres d'Angoulême. Jeunes artistes, vieux habitués ou Anglais établis dans le coin y avaient leurs habitudes.

Après un infarctus, Régis a quand même dû envisager de raccrocher et préparer une retraite bien méritée. Non sans nostalgie, car il avait fait de son restaurant une scène où il aimait accueillir ses clients au quotidien. Une vie très active, chaleureuse, difficile à abandonner. L'heure de tourner la dernière page du menu de sa vie professionnelle était pourtant venue.

Le moment de la transmission

Sa femme Andrée a tenu les fourneaux pendant une quinzaine d'années et servi une cuisine du terroir, amicale, qui tient au corps comme au cœur. Les clients en redemandaient, mais le temps était venu de remiser ses casseroles et de transmettre l'affaire à de nouveaux exploitants. 13h15 le samedi a suivi le couple de restaurateurs pendant deux années critiques : la fin d'une activité intense, le départ à la retraite et les premiers moments d'une nouvelle vie.

Le nouveau couple propriétaire de La Cassotte (une louche à eau en Charente) met tout en œuvre pour faire vivre l'établissement, avec notamment des soirées à thème. Quant aux jeunes retraités, ils sont aujourd'hui de bienheureux grands-parents. Et la cuisinière qui soignait autrefois ses clients aux petits oignons ne se remet désormais plus aux casseroles que pour sa famille.

Un reportage de Edouard Bergeon, Fabien Tormos, Smaïn Belhadj.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.