Vélo électrique : le gouvernement va supprimer la prime à l'achat

L'État a annoncé la fin de la prime pour l'achat d'un vélo électrique, à compter de février 2018. Une mesure qui était pourtant censée encourager les Français à délaisser leur voiture.

Ils sont de plus en plus nombreux dans les rues de Nantes (Loire-Atlantique). Pour les utilisateurs de vélo électrique, la suppression de la prime à l'achat ne passe pas. "Elle aura duré moins d'un an et quand on se dit initiateur en matière d'économie, c'est dommage de supprimer cette prime", réagit un homme au micro de France 3.

Dans cette boutique du centre-ville, la prime marche encore à plein. Ce client à jusqu'en février prochain pour profiter de 200 euros de subvention.

250 000 vélos électriques vendus l'an dernier

Selon David Jamin, patron d'une petite entreprise à Machecoul, la prime a permis de faire exploser la demande : jusqu'à 250 000 vélos électriques vendus en France cette année. "La prime permet à des gens d'acheter des vélos plus chers, plus qualitatifs. Et donc plutôt que d'acheter des vélos premiers prix chinois, on peut acheter des produits de qualité et fabriqués en France", explique-t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un cycliste circule en vélo électrique aux Ponts-de-Cé (Maine-et-Loire), le 26 mars 2016. 
Un cycliste circule en vélo électrique aux Ponts-de-Cé (Maine-et-Loire), le 26 mars 2016.  (MAXPPP)