Sécurité : une cyberattaque touche le monde entier

Une attaque informatique à l'échelle planétaire a touché une centaine de pays au même moment, vendredi 12 mai.

Cette vidéo n'est plus disponible

L'usine Renault de Sandouville (Seine-Maritime) reprend peu à peu son activité après plusieurs heures de paralysie. Frappée par le virus informatique qui s'est propagé dans le monde entier, l'entreprise a dû arrêter ses chaînes de production.

"Il y a quand même une centaine de véhicules qui n'ont pas pu être produits, donc qui ne vont pas être livrés au client en temps et en heures, et ça, c'est dommageable", explique Fabien Gloaguen, délégué FO Renault Sandouville.

Une centaine de pays frappés

C'est un mail frauduleux qui a entravé les systèmes informatiques. Les hackers bloquent les fichiers des entreprises et demandent une rançon de 300 euros par ordinateur pour lever l'embargo.

Ils auraient profité d'une faille dans le système d'exploitation. Car beaucoup d'entreprises n'ont pas installé le patch nécessaire et le virus a frappé des dizaines de milliers d'ordinateurs dans une centaine de pays, du jamais vu.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un chercheur de l\'Institut national de la recherche en informatique et en automatique (Inria) montre des informations indiquant la présence d\'un \"rançongiciel\" sur un écran d\'ordinateur, le 3 novembre 2016 à Rennes (Ille-et-Vilaine).
Un chercheur de l'Institut national de la recherche en informatique et en automatique (Inria) montre des informations indiquant la présence d'un "rançongiciel" sur un écran d'ordinateur, le 3 novembre 2016 à Rennes (Ille-et-Vilaine). (DAMIEN MEYER / AFP)