Faut-il réduire les indemnités des chômeurs ?

L'Elysée a réagi lundi à la proposition du ministre de l'Economie : il y aura une négociation sur l'assurance-chômage le moment voulu, mais pas immédiatement.

A l\'agence Pôle emploi de Villeneuve-d\'Ascq (Nord), le 30 septembre 2014.
A l'agence Pôle emploi de Villeneuve-d'Ascq (Nord), le 30 septembre 2014. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)
Polémique, suite. Emmanuel Macron a relancé, dimanche 12 octobre, dans Le JDD, le débat sur la réforme de l'assurance-chômage. Lundi, l'Elysée réagit et temporise en précisant que la question de l'assurance-chômage relève d'une négociation entre partenaires sociaux en lien avec l'Etat. De telles discussions n'auront pas lieu "immédiatement" mais "le moment venu", indique la présidence de la République. 

Les chômeurs coûtent-ils trop cher ? Emmanuel Macron a estimé qu'il ne devait y avoir "ni tabou ni posture" sur le sujet, en rappelant que l'assurance-chômage est en déficit de 4 milliards d'euros. Il estime que la réforme actuelle est "insuffisante".

Ce débat explosif divise la gauche. Lundi, Bruno Le Roux, le président du groupe PS à l'Assemblée nationale, indique sur Europe 1 que le sujet "n'est pas à l'agenda politique" de la majorité. Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, pense qu'il n'est pas question dans cette période de renégocier la convention d'assurance-chômage.

Pressé par Bruxelles d'accélérer les réformes, le gouvernement de Manuel Valls voudrait changer de rythme. Mais le système d'assurance-chômage français est géré de manière paritaire par les syndicats et le patronat. La convention conclue en mars par les partenaires sociaux est entrée en vigueur le 1er juillet 2014. Elle fixe les règles d'indemnisation des chômeurs jusqu'en 2016.

Votez, réagissez, commentez sur le site.

Faut-il réduire les indemnités des chômeurs ?
Partager ce sondage :
Toutes les questionsEn partenariat avecfranceinfo