1917 la rupture : l'Amérique entre en guerre

Suite de notre série "1917, la rupture". Dans ce nouveau volet, nous nous intéressons à l'entrée en guerre des Américains. Ils sortaient ainsi de leur isolationnisme pour s'installer en Europe avec leurs armes, mais aussi avec leur culture.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Dans ces premiers mois de l'année 1917, la guerre s'enlise. Les nations engagées dans le conflit sont à bout de souffle. Fervents pacifistes, les Américains refusent toujours d'intervenir. Le président Wilson s'est fait élire sur cette promesse : rester neutre. Il se voit même en négociateur de la paix. "Wilson pense que les États-Unis ont pour mission d'apporter la paix, la justice, le droit à l'humanité", souligne l'historien Jean-Yves Naour.

Guerre sous-marine allemande

De belles idées qui se heurtent aux principes de réalité, car les Allemands ont décidé la guerre sous-marine à outrance. Objectif ? Asphyxier les Alliés, leur couper les vivres. Des navires de commerce américains sont torpillés."Pour justifier l'entrée en guerre des États-Unis, on évoque cette guerre sous-marine allemande, mais il faut savoir que depuis 1914 les États-Unis ne peuvent plus commercer avec l'Allemagne, du fait du blocus britannique. (...) Et au bout d'un moment, il y a de telles dettes de guerre de la part de la France et de la Grande-Bretagne qu'il ne faut pas que ces deux nations perdent la guerre", explique Jean-Yves Naour. Pour préserver leurs intérêts, les États-Unis n'ont plus le choix : le 6 avril, ils entrent en guerre.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Suite de notre série \"1917, la rupture\". Dans ce nouveau volet, nous nous intéressons à l\'entrée en guerre des Américains. Ils sortaient ainsi de leur isolationnisme pour s\'installer en Europe avec leurs armes, mais aussi avec leur culture.
Suite de notre série "1917, la rupture". Dans ce nouveau volet, nous nous intéressons à l'entrée en guerre des Américains. Ils sortaient ainsi de leur isolationnisme pour s'installer en Europe avec leurs armes, mais aussi avec leur culture. (FRANCE 3)