VIDEO. Uber : la société des VTC condamnée

La justice a lourdement sanctionné la société Uber, la société de VTC, ce jeudi 16 octobre.

France 3

C’était une décision attendue par les taxis parisiens. La société de VTC, Uber, a été condamnée à 100 000 euros d’amende pour "pratique commerciale trompeuse".

Pour la justice, l’application qui est présentée comme du covoiturage et qui propose d’être transporté par des particuliers, est illégale.

France 3 a testé le service. Pour le chauffeur, il s’agit bel et bien d’une activité lucrative : "Pour nous, Uber Pop est notre deuxième boulot. On a un job à plein temps et ça, c’est un job d’appoint". En deux heures, l’homme vient de gagner 40 euros. Un autre assure gagner, en moyenne, 800 euros par mois.

"Concurrence deloyale"

Pour les taxis, c’est un véritable danger. Olivier Danaë, le secrétaire général du syndicat patronal des taxis, n’hésite pas à évoquer "une concurrence déloyale" et "du travail dissimulé".

Un chauffeur de VTC de la société Drive. Le rapport Thévenoud propose d\'interdire la géolocalisation de ces chauffeurs, que les taxis voient comme une concurrence déloyale.
Un chauffeur de VTC de la société Drive. Le rapport Thévenoud propose d'interdire la géolocalisation de ces chauffeurs, que les taxis voient comme une concurrence déloyale. (MAXPPP)