Cet article date de plus d'un an.

Émeutes : des scènes de pillages et de casses ont été observées partout en France

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Émeutes : des scènes de pillages et de casses ont été observés partout en France
Article rédigé par France 3 - T. de Barbeyrac, A. Hanquet, Q. Monaton, C.Guyon, F. Daireaux, France 3 Régions, J. Ababsa, J. Fantauzzo
France Télévisions
France 3
Cette troisième nuit d’émeute a été particulièrement violente en France. Au réveil, vendredi 30 juin, les habitants constatent les dégâts dans leurs villes.

Pour la première fois depuis le début des révoltes, les émeutiers s’en sont pris aux rues de la capitale, dans la nuit du jeudi 29 au vendredi 30 juin. Des dégradations ont été observées dans le quartier des Halles et de Châtelet. Dans la rue de Rivoli, une grande enseigne de prêt-à-porter a été prise pour cible et pillée. Devant cette boutique, au matin, certains riverains sont résignés, d’autres, en colère. "C’est un sport national je pense, parce qu’en fait si on gagne la Coupe du monde, il y a de la casse, si on n’est pas d’accord avec la politique, il y a de la casse, s’il y a un jeune homme qui est tué, il y a de la casse. En fait, c’est une culture maintenant", explique un homme. 

Un dépôt de bus brûlé à Aubervilliers 

À Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), c’est un dépôt de bus qui a été attaqué. Après une nuit que certains qualifient de terreur, les habitants expriment leur ras-le-bol. "Il n’y a pas de mots", assure une femme, les larmes aux yeux. La plupart des grandes villes ont été le théâtre de casses et de pillages. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.