VIDEO. Manifestations pour Rémi Fraisse : hommages et violences

Une semaine après la mort de Rémi Fraisse, plusieurs rassemblements ont eu lieu. Certains se sont tenus dans le calme. Pour d’autres, la violence est encore au rendez-vous. 

France 2

Dans le Tarn, l’heure est à l’émotion. 4000 personnes se sont rendues à l’endroit même de l’incident pour lever les poings en signe de ralliement. 

Pas de slogans, juste le silence à la mémoire du jeune étudiant. Sur ce terrain déboisé surnommé "zone à défendre" par les militants, des gestes symboliques se multiplient. Des personnes plantent des graines, des pousses d’arbre. "C’est un moyen  symbolique de redonner vie à ce paysage de désastre. Je comprends Rémi, on est là pour lui aussi quand même. Il s’est battu pour la vie" , déclare un militant.

Violences et silence à Paris

Au même moment, sur le Champ de Mars, un sit-in pacifique à la mémoire de l’étudiant a lieu. Pour les élus écologistes, pas question de faire de ce moment une manifestation de violences. "Sa famille a demandé très clairement une manifestation qui respecte la personne de Rémi Fraisse " , dit Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale d’Europe Ecologie-Les Verts, au micro de France 2. 

De l’autre côté de Paris, l’ambiance est différente. Sur la place Stalingrad, les forces de l’ordre se sont déployées en nombre pour cette manifestation interdite. 76 personnes ont été interpellées.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des opposants au barrage de Sivens (Tarn) plantent un arbre sur le site du chantier, le 29 octobre 2014.
Des opposants au barrage de Sivens (Tarn) plantent un arbre sur le site du chantier, le 29 octobre 2014. (REMY GABALDA / AFP)