VIDEO. Arnaques à domicile : âgés et vulnérables

Près de 3 800 plaintes ont été déposées en 2013 suite à un démarchage à domicile. Les personnes âgées, repérées par les vendeurs, sont très souvent les victimes de ces arnaques.

FRANCE 2

Le nombre d’abus de faiblesse lors des démarchages à domicile explose. L’année dernière, 3 757 plaintes ont été enregistrées, soit une hausse de 25% en trois ans. Premières victimes de ces arnaques : les personnes âgées. C’est notamment le cas de Jean-François Fleureaux, 69 ans. Rencontré par une équipe de France 2, il a dépensé une fortune en équipement dont il n’avait pas besoin.

"Il foutait la trouille"

"Il y en a un qui écrivait, l’autre qui me baratinait, et moi j’ai signé", assure Jean-François Fleureaux au sujet des deux hommes qui l’ont arnaqué. "Il y en avait un qui était impressionnant, il foutait la trouille", ajoute le vieil homme, qui se souvient avoir été intimidé avant de signer deux chèques pour un total de 30 000 euros.

Trois mois plus tard, il réalise la tromperie. Il décide alors de s’adresser à une association de consommateurs qui l’aide à annuler la commande. Le cas de Jean-François Fleureaux est loin d’être isolé. Les arnaqueurs s’en prennent parfois à des personnes âgées diminuées par leur traitement, qui ne risquent pas de se souvenir d’eux. Les vendeurs ont des techniques infaillibles pour repérer les victimes et les appâter.