Sciences : CRISPR-CAS9, une révolution biologique qui divise

Le mécanisme CRISP-CAS9 permettrait de modifier le génome humain. "Cette baguette magique" mêle espoirs et inquiétudes.

Voir la vidéo
FRANCE 2

CRISP-CAS9 met en émoi la communauté scientifique. Nicolas Chateauneuf nous éclaire sur cet outil au sigle imprononçable."CRISPR-CAS9, c'est un peu la baguette magique qui permet à l'humanité de modifier ses propres gênes à volonté", explique le journaliste. Cette possibilité ouvre la voie à la guérison du cancer, du Sida ou Alzheimer. En somme, "rendre les humains plus résistants" et rallonger notre espérance de vie.


Risque de l'eugénisme

Mais comment fonctionne cette baguette magique ? Comme une paire de ciseaux, CRISPR pourra couper notre ADN, de façon à supprimer le gêne du diabète, par exemple. Encore mieux : on pourra remplacer le gêne découpé par un autre, plus résistant. "On peut éditer l'ADN à notre guise (...) le tout à un coût moindre et avec une précision encore inégalée", poursuit le journaliste. Grâce à cette méthode, une équipe américaine a réussi à rendre un moustique résistant au paludisme, ce qui signifie qu'il ne peut plus le transmettre à l'homme. Mais ne joue-t-on pas aux apprentis sorciers ? "En effet le risque numéro un est celui de l'eugénisme : tenter de vouloir modifier le patrimoine génétique de l'homme, pour le meilleur et pour le pire", conclut Nicolas Chateauneuf. Si bien qu l'une des deux chercheuses  à l'origine de la découverte demande un moratoire sur l'utilisation de CRISPR.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les élèves d\'une école primaire de Linhai, dans la province du Zhejiang, le 26 mars 2015.
Les élèves d'une école primaire de Linhai, dans la province du Zhejiang, le 26 mars 2015. (CHINA DAILY / REUTERS)