Réforme des retraites : vers la fin des régimes spéciaux ?

Publié Mis à jour
Réforme des retraites : vers la fin des régimes spéciaux ?
Article rédigé par
G.de Florival, J.Bigard, S.Pichavant, S.Fel, S.Gravelaine - France 2
France Télévisions
Dans Les Echos, lundi 14 novembre, le ministre du Travail, Olivier Dussopt, a évoqué la fin des régimes spéciaux. Les nouveaux embauchés entreraient dans le régime général. La transition se ferait progressivement.

L'épineuse question des régimes spéciaux est au cœur de la réforme des retraites. Dans le viseur de l'exécutif, les statuts particuliers, à la RATP et dans l'industrie électrique et gazière seront-ils bientôt supprimés ? C'est la crainte des futurs agents dans un centre de formation de la RATP. Un salarié, qui sera bientôt conducteur de métro, tient à son statut. "Les personnes qui veulent le faire disparaître [le régime spécial], il faudrait qu'elles viennent voir, elles comprendraient peut-être un peu mieux pourquoi c'est un régime spécial. C'est difficile, ça l'est réellement", confie-t-il. 

De quoi démotiver les futurs salariés ? 

Pour une salariée, la reforme démotiverait également les futurs postulants, alors que l'entreprise recherche plusieurs centaines de chauffeurs. À la RATP, l'âge moyen de départ à la retraite est de 56 ans, dans les industries électriques et gazières, de 60 ans. L'âge de départ serait après la réforme le même que dans le régime général. Avec la réforme, le gouvernement privilégie la clause du "grand-père". Autrement dit, elle ne s'appliquerait qu'aux futurs embauchés dans les entreprises. Les syndicats ont promis des blocages durs en cas de passage de la réforme.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.