Cet article date de plus de six ans.

Quand l'État français n'achète pas français

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Quand l'État français n'achète pas français
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

L'annonce de l'achat de 4x4 américains par l'armée française a fait polémique. Mais ce n'est pas la première fois que l'État se fournit à l'étranger.

Des 4x4 Ford pour remplacer les modèles Peugeot : l'armée a fait son choix, qui ne satisfait pas les entreprises françaises. Pourtant, comme le rappelle Jean-Paul Chapel sur le plateau du 20 Heures, l'État a déjà plusieurs fois choisi la voie de l'importation.

"Des uniformes français ont été fabriqués à l'étranger, au Maroc, en Chine, au Sri Lanka. Même les chaussures ont été délocalisées en Tunisie et en Slovénie." La France a également confié la maintenance informatique des services de son armée aux serveurs chinois de Lenovo. "La poste française a acheté ses scooters à Taïwan, et nos cartes Vitale sont fabriquées en Inde", détaille Jean-Paul Chapel.

Les entreprises françaises décrochent aussi des contrats à l'étranger

Mais à l'inverse, des entreprises françaises emportent aussi des appels d'offres à l'étranger. L'armée américaine fait par exemple appel au français Sodexo pour nourrir ses soldats sur plusieurs bases. Safran, leader français dans la technologie biométrique, fournit le FBI en logiciels de reconnaissance des empreintes digitales.

Il y a quelques années, PSA a décroché le contrat de la police espagnole, en lui fournissant des Citroën Xara qui étaient en concurrence avec d'autres constructeurs automobile espagnols.
Et Renault a décroché le contrat de la police de Hong Kong.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers 20 Heures

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.