Profits des entreprises : les sociétés de plus de 50 personnes doivent reverser une partie de leurs bénéfices à leurs salariés

Publié
Profits des entreprises : les sociétés de plus de 50 personnes doivent reverser une partie de leurs bénéfices à leurs salariés
FRANCE 2
Article rédigé par
J. Bigard, J. Weyl, A. Domy, S. Dauba, J. Chouquet - France 2
France Télévisions

Malgré la crise, plusieurs grandes entreprises françaises ont réalisé d’énormes profits l’an dernier. Alors à l’avenir, ces profits vont-ils systématiquement bénéficier aux salariés ?

Deux petits locaux, seulement 20 salariés. On est bien loin ici de Microsoft ou Apple. Et pourtant cette année, cette entreprise informatique a fait comme les grosses : reverser une partie de ses bénéfices aux salariés, soit 2 500 euros de prime par personne. Un moyen pour la patronne de gonfler le pouvoir d’achat de ses salariés. Aujourd’hui, la participation aux bénéfices est obligatoire, uniquement dans les sociétés de plus de 50 personnes.

La CGT préfère des augmentations de salaire durables

Mais des voix s’élèvent pour l’élargir à toutes les entreprises et tous les salariés. Ainsi, si un patron veut verser du dividende à ses actionnaires, alors il devra aussi en verser à ses salariés. C’est loin d’être assez pour la CGT, qui préfère des augmentations de salaire durables. La participation aux bénéfices dans les entreprises de moins de 50 personnes reste rare, moins de 6 % des salariés y ont accès.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.