Prélèvement à la source : les mairies sont-elles prêtes ?

Les collectivités territoriales vont, elles aussi, être confrontées au défi du prélèvement à la source. Comment s'y préparent-elles ?

FRANCE 2

La mairie de Meyzieu (Rhône) est l'un des plus gros employeurs de cette ville de 33 000 habitants. 650 agents municipaux y travaillent et ces derniers jours, les ressources humaines sont très sollicitées. Techniquement, la mairie se dit prête à collecter l'impôt sur le revenu de ses employés. Elle s'est dotée, pour 2 000 €, d'un logiciel de paie pour éditer les prochains bulletins. Le but est d'éviter la saisie manuelle de toutes les informations. Ici, les agents ne semblent pas s'inquiéter du prélèvement à la source.

Des mairies inquiètent

À Moras-en-Valloire, dans la Drôme, le prélèvement à la source inquiète. Le maire est seul avec sa secrétaire pour gérer une dizaine de bulletins de salaire ; il redoute d'être trop sollicité en cas d'erreur. Comme chaque employeur, les mairies devrait recevoir très prochainement les données fiscales de leurs agents. Elles pourront ainsi faire des simulations du prélèvement à la source, en attendant sa mise en place officielle, le 1er janvier 2019.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'explication sur le prélèvement à la source de l\'impôt sur le revenu reçue par un contribuable, le 4 septembre 2018, à Lille.
L'explication sur le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu reçue par un contribuable, le 4 septembre 2018, à Lille. (DENIS CHARLET / AFP)